Dubréka: la guerre des messages avant l’arrivée du président Alpha Condé

0
800

La guerre des messages a commencé ce samedi  6 avril  à Dubréka alors que le chef de l’Etat est attendu pour lancer les travaux de certaines infrastructures. D’une part, il s’agit  « Dubréka dit oui à la nouvelle Constitution « ,  »vive le troisième mandat  ». De l’autre côté, on peut lire  »Amoulanfé (ça ne marchera pas, ndlr) »  »Ne touchez pas à ma Constitution ».

De kilomètre 5 au centre-ville, alors que les premiers ont écrit sur le bitume leurs différents messages de soutien à la nouvelle Constitution, les seconds sont venus les effacer totalement à l’aide du sable. Les écoles sont restées fermées, le commerce et le transport tournent au ralenti.
Derrière le siège de la préfecture, des jeunes ont commencé la distribution des tee-shirts et des casquettes sur lesquels il est écrit : « Dubréka dit oui à la nouvelle Constitution »
Pour l’instant, il faut par ailleurs rappeler qu’aucun incident n’est signalé (9h 30)