Dubreka : quand le gaz lacrymogène cause un vent de panique dans foule

0
651

Alors que la délégation venant de Conakry est annoncée dans l’enceinte de la cour de la préfecture, la foule a boudé d’un cran la cérémonie. La cause, c’est l’odeur du gaz lacrymogènes qui a pris toute la cour. C’est dans le but de disperser les contre manifestants que les forces de l’ordre auraient utilisé les gaz lacrymogènes.

De sensibilisation en sensibilisation, les femmes et les jeunes habillés en tee-shirts et des casquettes blancs sur lesquels on peut lire  »Dubréka dit oui à la nouvelle Constitution » commençaient à regagner la cour de la cérémonie.
Au moment où nous publions cette dépêche cette dépêche, tout est rentré dans l’ordre.
Il faut par ailleurs rappeler la présence du ministre de l’énergie Dr Cheick Taliby Sylla, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance Mariama Sylla, le secrétaire général des Affaires Religieuses Aly Jamal Bangoura, la directrice générale du Port Autonome de Conakry Mamaissata Aribot, l’inspecteur général du Travail Dr Alya Camara, le Directeur général de l’office guinéen de publicité Ibrahima Capi Camara
Depuis Dubréka Sekou Sanoh envoyé spécial pour Guineenews.org