voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Ebola en hausse à N’zerekore : Lasses, les autorités exhortent !

    Face au nombre croissant des cas confirmés liés au virus Ebola et la réticence des populations, le préfet de N’Zérekoré entouré du maire ont  tenu un point presse dans l’après-midi de ce dimanche 28 février 2021.

    A cet effet, il a exhorté les populations à plus de responsabilités et d’adhésion.
    Le préfet Sâa Yola Tolno a prècisé :  » Ebola est une réalité. Ce n’est pas la première fois qu’on la (Épidémie Ebola) gére dans notre localité. Et par conséquent, il est important que les mesures dictées par le chef de l’Etat soit respectées dans toute sa rigueur. Mais aussi les communés doivent accepter de coopèrer.  Ce qui nous permettra de briser toutes les formes de réticences. Car l’ennemi de ce virus, c’est bien la réticence. Donc, nous devons agir ensemble pour en finir avec ce virus modi, le plus rapidement que possible »,  conclura-til.

    Selon le maire, Moriba Albert Delamou, « le port port des bavettes, le lavage des mains et le respect de la distanciation sociale sont des mesures que les populations doivent respecter. A cela doit s’ajouter l’enterrement digne et sécurisé, de tous les cas de décès en cette période. Car il faut absolument que tous les acteurs de la lutte contre Ebola agissent en synergie avec la commune dans le cadre de la sensibilisation des communautés. Car l’ennemi numéro un d’Ebola, c’est la réticence. Donc,  quant à nous, nous veillerons à ce que tout cela soit respecté. Dans le respect des droits mais aussi de l’autorité de l’Etat. »

    Pour l’heure, poursuit-il, « il est important de rappeler que la réticence des populations est perceptible par plusieurs endroits de la commune urbaine. Car en moins de 24h, ce sont deux cas d’enterrement communautaires enregistrés,  au quartier Ginia 3. Mais les communautés n’ont pas du tout voulu coopéré, avec la croix rouge pour un entrerement digne et sécurisé. A celà s’ajoute le refus de plusieurs contacts de se faire  vacciner. Ce qui dénote le risque d’explosion de ce virus dans les prochains jours si des dispositions idoines ne sont pas prises avec une adhésion populaire sans contraintes. »

    A noter que les statistiques fournies par la direction  régionale de la santé affichent à date 11 cas confirmés, dont 9 à N’Zérekoré, 4 cas probables et 165 nouveaux cas contacts.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE