Échec de la médiation de l’IGT : les enseignants d’écoles privées maintiennent leur  mot d’ordre grève

0
684

Les négociations entamées par l’Inspection Générale du Travail (IGT) entre le Syndicat National des Enseignants des Ecoles Privées de Guinée (SNEPGUI) et l’Association des Fondateurs des Ecoles Privées de Guinée (AFEPGUI) ont échoué. Du coup,  réunis en assemblée générale extraordinaire ce samedi 27 juin au kilomètre 36, les enseignants d’écoles privées maintiennent leur mot d’ordre de grève pour ce lundi 29 juin.

Interrogé ce dimanche 28 juin par Guinéenews©, le secrétaire communal  de Ratoma et par ailleurs, l’un des communiquant de SNEPGUI Mambi Doumbouya a déclaré qu’ils ont décidé du maintien du mot d’ordre de grève sur toute l’étendue du territoire national.

Doumbouya a dénoncé le fait que certains fondateurs d’écoles privées ont politisé la situation par rapport aux payements des salaires de leurs enseignants. «Si nous partons en rangs dispersés, ils y a des écoles qui ne vont jamais payer leur personnel», a-t-il rappelé.

Plus loin, M. Doumbouya a précisé que le mot d’ordre de grève reste maintenu dans les écoles où les enseignants ne sont pas payés. «Il a été décidé que les enseignants se rendent à leur lieu de travail tout en réclamant leurs salaires sans violence», a-t-il ajouté.

Faut-il rappeler que le SNEPGUI réclame entre autres, le payement intégral des mois impayés, L’enregistrement et l’immatriculation de tous les enseignants du secteur privé à la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS).