Echiquier politique: accusé d’avoir abandonné son parti, Lansana Kouyaté répond à ses détracteurs

février 16, 2019 8:06

Absent du pays depuis le lendemain de la présidentielle de 2015, le leader du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) séjourne actuellement au pays. Ce samedi 16 février 2019, Lansana Kouyaté a présidé l’assemblée générale de son parti à Ratoma, dans la commune de Conakry.

Une rencontre que l’ancien Premier ministre a mise à profit pour répondre à ses détracteurs qui l’accusent d’abandonner son parti. Mais avant, Lansana Kouyaté a fait observer une minute de silence à la mémoire de sa belle-mère dont le décès a suscité son déplacement sur Conakry, ainsi qu’à la mémoire du «doyen» de Kouroussa et d’un parent du fédéral du PEDN à Ratoma. « Que Le Bon Dieu leur accorde son Paradis », a-t-il formulé en guise de prières.

Réagissant aux propos de ses détracteurs, le président du PEDN a rappelé à ses militants et sympathisants que la réunion qu’il avait prévue concernait les organes du parti, «pour cette fois-ci tracer à peu près le schéma de son retour définitif au pays qui ne tardera plus ».

«Que les gens parlent ! Ecoutez ! Ne répondez pas toujours ! Peut-on abandonner son enfant? Ceux qui le font sont indignes de cet enfant. Les membres fondateurs le savent: chacun a donné son mot pour composer le sigle du parti. J’ai insisté sur deux choses, avec leur accord: j’ai dit que je veux voir le mot Espoir et le mot National. Là où on a contribué à créer ce sigle, peut-on s’en détacher ? Rien ne me fera détacher ni la malice ni la menace», a juré l’orateur.