Economie : « La Guinée enregistre une croissance moyenne de plus de 10% en trois ans » (Ministre)

janvier 9, 2019 1:48
« Sur une période de trois ans, l’économie guinéenne a connu un taux de croissance moyen de plus 10%, soit une performance meilleure à la moyenne continentale ». C’est le ministre de l’Economie et des Finances, Mamadi Camara, qui a rapporté ce taux de croissance ce mercredi 9 janvier 2019. C’était en marge de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an co-organisée par le département des Finances et celui du Budget.
« La Guinée vient de connaître le cycle économique le plus fort de son histoire, avec un taux de croissance moyen sur les trois dernières années de plus de 10% alors que la moyenne continentale est de 2,6%. Un pays comme la Côte d’Ivoire qui est la locomotive des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a enregistré sur même la période un taux de croissance moyen de 7,5%. C’est vous dire que la qualité de la performance de la République de Guinée », a fait savoir le ministre de l’Economie et des Finances.
Mamadi Camara soutient  que l’année 2019 sera meilleure pour les populations guinéennes sur le plan macroéconomique ainsi que sur le plan de l’économie réelle, « parce que, dit-il, le gouvernement vient d’entreprendre des actions ciblées visant les couches les plus pauvres. Donc, en mettant en œuvre ces actions, nous estimons qu’on va à moins terme éradiquer  rapidement la pauvreté dans ce pays. »
Mais pour atteindre cet objectif, le ministre de l’Economie et des Finances demande aux travailleurs de redoubler d’efforts : « Malgré les résultats obtenus, nous sommes et demeurons toujours insatisfaits parce que les défis sont nombreux. Le développement n’est pas une chose qu’on peut obtenir du jour au lendemain. C’est une bataille de longue haleine. Chaque jour, il faut se retrousser les manches et continuer le combat. C’est pourquoi, je demande à chacun d’entre vous de continuer à être assidus à son travail, de venir à l’heure pour travailler jusqu’à la fin de l’heure, parfois même au-delà. C’est au bout de cet effort-là que nous pouvons obtenir des résultats. Et ces résultats doivent se concrétiser par l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes. »
De son côté, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté, a axé son intervention sur la volonté du gouvernement d’améliorer les conditions de vie des populations. « Les perspectives pour 2019 sont bonnes. Nous allons continuer à nous s’inscrire dans la dynamique de 2018 qui a été couronnée par la revue concluante avec le FMI (fonds monétaire international ; avec une croissance soutenue, nous allons continuer à exécuter la lettre de mission du Premier ministre qui nous demande de partager le fruit de la croissance. Et cette lettre de mission découle de la volonté politique et ambitieuse du chef de l’Etat. Donc, nous allons nous battre pour maintenir cette cadence d’amélioration des conditions de vie de la population, qui est l’un des défis les plus énormes du gouvernement. »