EDG : Bangaly Maty a pris fonction

0
422

Nommé le 06 février, par un décret du Président Alpha Condé, le nouveau directeur général de la société nationale de production et de distribution d’électricité (EDG) a pris  fonction ce vendredi en présence du ministre en charge de l’Energie et du président du Conseil d’administration d’EDG (Electricité De Guinée) Bah Ousmane.

Ils étaient nombreux, ces travailleurs d’EDG qui ont pris part  à cette cérémonie de prise de fonction.  Au nom de ces travailleurs, Ahmed Cissoko, secrétaire général du collège syndical, a rendu un vibrant hommage à monsieur Bangaly Konaté ; un pur produit de la maison qui a réussi à assurer l’intérim après le départ de l’ex-partenaire Veolia. « Nous sommes fiers de vous…  Vous avez le remerciement de l’ensemble des travailleurs. Aujourd’hui, nous pouvons vous citer comme exemple », a-t-il dit. Au nouveau directeur, le syndicaliste a exprimé la volonté de l’équipe à travailler avec lui. « Nous allons travailler avec vous dans l’intérêt supérieur de notre entreprise », lui a-t-il adressé.

Président du Conseil d’administration d’EDG, l’ancien ministre des Travaux publics, Bah Ousmane, est revenu sur les réformes qui ont permis d’ériger EDG  en société publique avec conseil d’administration, dotée de la personnalité juridique et d’une autonomie financière et de gestion.

Il a ensuite relaté le processus qui a abouti à la nomination de Bangaly Maty. Après avoir fait lire le décret de nomination de Bangaly Maty, ainsi que le procès-verbal de la réunion du conseil d’administration sur ce décret, Bah Ousmane a ouvert la voie aux discours des directeurs sortant et entrant.

« Assurer la transition durant ces quatre mois a été pour moi un immense bonheur, mais surtout une mission noble et stimulante pour servir avec abnégation, en toute humilité et en toute loyauté, ma Guinée », a dit l’ancien directeur par intérim, qui a exprimé toute sa gratitude envers le Président Alpha Condé.

« Mes remerciements vont à l’endroit de monsieur le ministre, monsieur le président du conseil d’administration, tous les cadres et personnel de l’entreprise qui ont soutenu ma vision et facilité ma démarche de rationalisation des dépenses de l’entreprise », a-t-il poursuivi. Il a indiqué que sous sa  direction,   l’entreprise a réussi à assurer davantage la production et la distribution de l’électricité sur l’ensemble du territoire national.

« Il y a aussi eu en décembre 2019 la signature des contrats d’achat d’énergie, d’une part,  entre EDG et les sociétés sœurs de la Gambie, de la Guinée-Bissau et du Sénégal ; et d’autre part, entre EDG et la société turque Karpower international pour une centrale flottante d’une puissance installée de 110 mégawatts, qui sera très bientôt opérationnelle. Le dernier en date a été le lancement, le 30 janvier 2020, le lancement des travaux de réhabilitation et d’extension des postes sources de Kipé et de Sonfonia sur financement de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) », a cité Bangaly Konaté.

Dans son tout premier discours en tant que directeur général d’EDG, Bangaly Maty a rassuré les autorités compétentes de son engagement à honorer la confiance qui lui a été portée pour diriger cette entreprise « qui est à la fois cruciale et un levier incontournable pour le développement soutenu et pérenne de la Guinée ».

Il a remercié Bangaly Konaté pour le travail abattu. « Il est apparent que le vide ne s’est pas fait sentir avec le départ de Véolia », a-t-il reconnu. Cette cérémonie lui offrait l’occasion d’exprimer sa confiance aux « braves » travailleurs d’EDG. « Il est certain que le chemin que nous allons parcourir ensemble […] ne sera pas facile. Mais, je sais aussi que ni moi, ni un bon nombre de collaborateurs ne sont attirés par la facilité. Comme le disait l’autre, la facilité est la plus grande menace au génie créateur de l’être humain », s’est-il adressé à ses nouveaux collaborateurs.

Le ministre de l’Energie a aussi reconnu le travail accompli par Bangaly Konaté. Il a indiqué que grâce à l’ancien directeur intérimaire, la Guinée est aujourd’hui devenue le quatrième exportateur d’énergie dans la sous-région ouest-africaine après le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Ghana.

« Le travail de monsieur Bangaly  Maty va être moins compliqué que celui de Bangaly Konaté. Parce que la voie a été déblayée – il y a un programme de redressement interne qui existe –, il suffit de se battre pour pouvoir mettre ça en œuvre comme Bangaly Konaté a commencé », estime Cheick Taliby Sylla, qui a aussi félicité le discours déjà rassembleur du nouveau directeur général. Avant de déclarer Bangaly Maty installé dans ses nouvelles fonctions, il a appelé les travailleurs d’EDG à lui apporter un soutien effectif…