Éducation:  à Coyah la grève du Slecg  largement suivie par les enseignants

0
454

Ce lundi 13 janvier 2019, plusieurs écoles sont restées fermées, entrainant ainsi la perturbation des cours  dans les écoles de Coyah, suite à la grève lancée par le SLECG depuis jeudi, a-t-on constaté sur place.

La plupart des écoles que nous avons sillonnées ce lundi ont libéré leurs élèves par manque d’enseignants.

Du grand collège public du plateau, en passant par le grand lycée Fily, le collège Maneah, jusqu’au collège Bensouriyah, le constat était le même, les enseignants ont brillé par leur absence dans les classes.

Des élèves en colère ont érigé des barricades sur la voie publique, avant d’être dispersés par des forces de l’ordre.

M. Albert Saoromou est professeur de français au groupe scolaire privé Mariama Diané. Il explique les contraintes qui les ont poussés à vite libérer les élèves.
« Ce matin, dans les bandes de 9h, un  groupe important d’élèves du collège plateau, mêlés à d’autres individus sont venus nous attaquer. Et la panique s’est emparée de nos élèves et des parents qui venaient à vive allure pour prendre leurs enfants », témoigne notre interlocuteur.

Dans la foulée, nous avons entendu certains parents demander aux autres de  garder les enfants à la maison jusqu’à la normalisation de la situation.