La KFW remet 53 écoles aux communautés de Faranah

mai 29, 2018 3:30
0

Dans le cadre de la promotion de l’Education de Base et le souci d’améliorer l’éducation inclusive ainsi que le taux d’achèvement du cycle primaire, la Coopération Allemande à travers sa banque de développement KFW en collaboration avec le Gouvernement guinéen a financé la réalisation du projet d’Education de Base dans la Région de Faranah (PEB-RF/KFW), exécuté par Plan International Guinée.

Grace à cette coopération guinéo- allemande, les préfectures de Faranah, Dabola et de Dinguiraye ont bénéficié de 141 écoles soit 423 salles de classe équipées de forages, d’aires de jeux et de logement pour enseignants dans les zones enclavées de 2013 en avril 2018. Le coût total de réalisation s’élève à 18 436 224 euros.

C’est dans cette perspective qu’après la remise officielle de 88 écoles en 2016 aux préfectures de Dabola et de Dinguiraye dans la première phase dudit projet, 53 autres ont été remises ce samedi, 26 mai 2018 à la préfecture de Faranah dont huit à Dabola dans sa deuxième phase.

C’est le village Konkofaya, situé à 20 km de la commune urbaine de Faranah qui a abrité les travaux de la cérémonie de la remise officielle de ces 53 écoles.

Au nom des communautés bénéficiaires, un notable de konkofaya, Sana Camara, précise : « Nous sommes contents à  plus d’un titre. Avant, quand on recevait une lettre dans notre communauté, il fallait se déplacer pour la lecture à Faranah centre. On construisait des hangars pour permettre à nos enfants d’apprendre. Mais aujourd’hui, nous avons des infrastructures de qualité. Donc, nous remercions le gouvernement guinéen et celui de l’Allemagne pour ce geste. Ce qui est fait est immense, mais nous sollicitons toujours au près du gouvernement Guinéen et allemand de continuer à nous appuyer ».

Pour sa part, le Directeur pays par intérim de Plan International en Guinée, Sama Matowa, explique : « Le projet est donc bien venu pour nous. En participant à sa mise en œuvre nous voyons trois axes principaux :

D’abord, l’accès à travers l’infrastructure, les enseignants, les aires de jeux et autres.

Ensuite, la qualité à travers les formations, la dotation en fournitures et autres

Enfin, tous les aspects de partenariat, de communication et de gouvernance. Ça cadre bien  avec la politique du gouvernement en matière d’éducation a-t-il souligné avant d’inviter tous les acteurs de l’éducation à faire de ces écoles leur affaire. Par ce que nous voulons que les enfants aient envie de venir à l’école a-t-il conclue.

De son côté, le Gouverneur de Région, Lancéi Condé, a au nom des citoyens de la région rassuré le gouvernement guinéen, allemand et aux autres partenaires de leur disponibilité à faire bon usage des infrastructures qui viennent d’être livrées. La scolarisation des enfants sera une réalité et a sollicité auprès du gouvernement et partenaire, un autre projet à l’effet d’augmenter le nombre des classes dans notre région, les collectivités qui n’ont pas eu la chance d’en bénéficier dans le projet qui prend fin aujourd’hui, qu’elles puissent en bénéficier et celles qui en ont reçu bénéficient d’une augmentation avant de rassurer l’engagement des autorités communales, préfectorales, régionales et des citoyens de la région pour donner une dynamique de bonne collaboration entre les autorités, les population et l’Ambassade de l’Allemagne, Plan International Guinée et le Ministère de l’Education.

Pour le représentant de la République Fédérale d’Allemagne, Franck Lutje, précise : «  après deux ans, on voit ici un résultat qui est appréciable. Alors, pour moi et pour le pays (Allemagne), c’est une bonne route de développement de la Guinée. Il a par ailleurs invités tous et toutes à travailler encore pour atteindre le développement désirable à toute la population et à l’entretien des infrastructures pour une éducation de qualité ».

En prenant la parole, le Secrétaire Générale du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Casimir Diawara, Souligne : « la République de Guinée à l’instar des autres pays s’est engagée dans l’atteinte de l’ODD4 qui constitue à assurer une éducation inclusive équitable de qualité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous. Cette volonté du gouvernement est clairement définie dans le Plan National de Développement Economique et Social. Construire une école dans une communauté est un acte majeur pour l’avenir de l’éducation de ces enfants. C’est pourquoi j’invite les communautés bénéficiaires non seulement à  inscrire et maintenir tous les enfants en âge d’aller à l’école mais aussi à entretenir ces infrastructures tout en créant les conditions de bon accueil aux enseignants afin d’atteindre tous les objectifs du projet. Il a par ailleurs rassuré les partenaires allemands et les communautés bénéficiaires que le Gouvernement Guinéen, conscient de l’importance de l’éducation ne ménagera aucun effort pour assurer un bon fonctionnement de ces écoles par la mise à disposition des enseignants en nombre suffisant et leur suivi régulier sur le terrain.

A noter que les réalisations de ce projet sont entre autres : 141 écoles construites dans les préfectures de Dabola, Dinguiraye et de Faranah y compris les latrines, 30 aires de jeux et espaces extérieurs couverts, 29 bâtiments de 3 appartements pour résidences d’enseignants construits et meublés, 141 écoles équipées en mobiliers scolaires, 140 écoles équipées de points d’eau (forages ou puits modernes),16 437 enfants scolarisés, 140 Unités de gestion des points d’eau mises en place et formées pour la gestion et maintien des points, 17 artisans réparateurs formés sur l’entretien et la réparation des points d’eau, 227 402 manuels pour élèves de la région de Faranah réimprimés et distribués, 20 159 kits de fournitures distribués, 897 enseignants tiers moyens formés, 380 enseignants et 54 encadreurs formés en stratégie de pédagogie active, 141 structures d’enfants (GDE, CE) créées, formées et encadrées, 1 075 440 morceaux de savons et  200 kits d’hygiène distribués, 8 cadres de concertation organisés pour la redynamisation de réseaux/ cadres de concertation des acteurs de l’éducation, 4 ateliers d’élaboration de plan de plaidoyer ou évaluation institutionnelle et identification des besoins des communautés, 141 Associations des parents d’élèves et amis de l’écoles et Associations mère des enfants créées  et 4 794 membres formés dans les communautés sur la gouvernance internes et la qualité de l’éducation, 213 000 membres des communautés sensibilisés sur les droits des enfants en particulier sur l’éducation et 361 émissions radios produites et rediffusées sur la promotion des droits de l’enfants.

Plan International attache du prix à  la scolarisation des enfants surtout des filles,  c’est pourquoi dans sa nouvelle stratégie pour les cinq prochaines années, l’organisation va agir pour que cent millions de filles à travers le monde puissent apprendre, diriger, décider et s’épanouir.

De Faranah, Facély Kalman Keita pour Guineenews.