Éducation : la Fondation UBA aide des élèves à être autonomes

0
655

Aider les élèves à faire une activité parallèle aux études leur permettant d’être autonomes, c’est l’objectif du projet « Each One, Teach One » de la Fondation UBA. Ce vendredi 23 novembre 2018, le projet a été lancé au siège de l’ONG APAF à Matam, dans la capitale guinéenne. C’est le groupe scolaire privé « Les Dahlias » qui a été le premier établissement à bénéficier de cette formation.

« Nous lançons  un projet caritatif qui est destiné à tous ces jeunes adolescents de notre communauté, à qui nous voulons apprendre l’art d’être autonomes, de se débrouiller », a expliqué Mme Diallo Fanta Kaba, la Directrice de la communication de la banque UBA.

Cette formation, dit-elle, sera assurée par les employés de la banque : « cette année, les employés de UBA ont décidé de mettre leur savoir et leurs compétences à la disposition de ces jeunes pour leur apprendre des choses qui leur permettront d’être autonomes. Donc, ce savoir sort de ce qu’ils apprennent dans les salles de classe. »

Les enfants vont être formés dans plusieurs domaines. « Ils peuvent apprendre beaucoup de choses. En fait, le but, c’est de leur permettre de gagner de l’argent. Ils peuvent apprendre l’art de la photographie, de la couture, de la coiffure, du maquillage, à être entrepreneur, etc. », a-t-elle précisé.

Parlant de la durée de la formation, Fanta Kaba a fait savoir que cela dépendra des apprenants: « tout dépendra de l’intérêt que les jeunes trouveront à l’activité d’aujourd’hui. C’est un programme pérenne qui va s’étendre sur des années. »

Aly Badra Koné, le vice-maire de la commune de Matam, a salué l’engagement de la Fondation  UBA dans la formation des enfants, avant d’affirmer qu’il est important de prendre au sérieux la question de l’éducation des enfants : « pour moi, sans discussion aucune,  l’éducation est une chose avec laquelle nous ne devons pas nous amuser. Il faut miser sur l’éducation de base, car c’est de là que tout part. Quand on a réussi à éduquer les enfants, on est sûr d’obtenir demain de bons citoyens. »

Les responsables de l’école bénéficiaire ont remercié la Fondation UBA pour l’initiative et surtout pour le choix porté à leur établissement.