Education : la Guinée vient de signer avec l’AFD une convention de 34 millions d’euros pour 5 ans

0
776

En cette période de Covid-19 où l’économie de la Guinée, à l’image de beaucoup de pays, est frappée de plein fouet, la signature de cette convention permettra à la Guinée de booster les services de l’éducation et de l’apprentissage de la jeunesse qui sont des priorités absolues.  Lire communiqué

« Conakry, 07 Juillet 2020 – Une convention de financement entre la République de Guinée et l’Agence Française de Développement (AFD) a été signée ce jour par M. Mamadi Camara, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Jean-Marc Grosgurin, Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone et M. Olivier Pannetier, Directeur de l’AFD en Guinée. D’un montant total de 33.581.000 €, ce financement délégué du Partenariat Mondial pour l’Education (PME) à l’AFD contribuera au fonds commun de l’éducation multi-bailleurs (UNICEF, PME et AFD) au service de la mise en œuvre du ProDEG. (…)

34 millions d’euros supplémentaires pour financer la première phase 2020-2024 du Programme décennal de l’éducation en Guinée (ProDEG 2020-2029) Cet appui, sur les ressources PME déléguées à l’AFD en qualité d’Agent Partenaire pour la mise en œuvre du ProDEG, vient compléter le précédent financement de 27,5 M€ octroyé par l’AFD pour l’ensemble du secteur de l’éducation (du préscolaire à l’enseignement supérieur, de l’enseignement technique à la formation professionnelle).

L’objectif est d’améliorer la réussite des jeunes guinéens dans leurs apprentissages et leurs formations à travers entre autres la construction d’écoles dans les zones les moins desservies, la réforme des curricula et manuels scolaires, la formation de proximité des enseignants, l’éducation des filles et des femmes, l’élargissement du cycle de l’éducation de base de 6 à 10 ans et l’appui aux filières techniques et scientifiques.

Présente depuis 1979 en Guinée, pays prioritaire de l’aide française au développement, l’AFD y mobilise l’ensemble de sa palette d’outils : contrat de désendettement et de développement (C2D), prêts, dons, aide-projet, appui budgétaire, garanties bancaires, formation.

Partenaire clé, l’institution financière publique et solidaire a engagé 139,8 millions en 2019 en Guinée dans les secteurs prioritaires du développement local et rural, de l’éducation et de la formation professionnelle, de l’énergie et de l’eau, de la santé, de la préservation environnementale, des ONG et de l’appui au secteur privé. »