Education : le mot d’ordre de grève de SNAESURS largement suivie dans les universités   

883

Le Syndicat National Autonome de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNAESURS) de Guinée a entamé ce vendredi 22 janvier une grève de quatre jours au niveau des institutions d’enseignement supérieur.

A l’université général Lansana Conté de Sonfonia, la grève est largement suivie. Quelques étudiants venus, se retournent à la maison pour faute d’enseignants. «Nous sommes en route pour la maison », a laissé entendre une étudiante joint au téléphone par notre reporter.

« La grève est largement suivie, seules quelques autorités sont présentes», a fait savoir un enseignant de l’université de Kindia qui a requis l’anonymat. C’est le même constat à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Au téléphone, le secrétaire général de SNAESURS, Baba Mansa Mansaré, a indiqué qu’aucune négociation n’est à présent ouverte entre as structure et les autorités

Il faut rappeler que le SNAESURS justifie cet appel à la grève par la non-application du protocole d’accord qu’il avait signé le 14 mai 2019 avec le gouvernement guinéen, le retard du paiement des subventions des trimestres 3 et 4 de 2020 dans les institutions d’enseignement supérieur et des centres de recherche scientifique, et le retard du paiement des primes d’incitation des enseignants, entre autres.

Facebook Comments