Education : L’Enseignement supérieur vers la digitalisation de ses programmes

0
570

Suite à l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire dès le 27 mars dernier, les écoles et universités ont été fermées en Guinée. Deux mois après, le département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a développé une plateforme digitale offrant des solutions innovantes aux étudiants pour leur assurer un appui pédagogique et éviter la rupture dans l’apprentissage pendant cette période de pandémie de Covid-19.

La phase pilote de ce projet appelé « Espace Continuité Pédagogique » a été lancé le 1er juin à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry par le Dr Binko Mamady Touré, Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Dans son intervention, Dr Binko Mamady Touré a, au mom de M. Kander Yacine Barry, minister de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, indiqué que : « Cette plateforme a ainsi vocation à s’inscrire dans le patrimoine universitaire national, comme un outil de travail, de partage et d’interaction, permettant la digitalisation progressive de l’Enseignement supérieur, indépendamment des périodes d’ouverture ou de fermeture des universités et autres institutions. Conscient des inégalités devant les nouvelles technologies, le Ministère a conçu cet espace qui se veut être un outil d’accompagnement, sans pour autant se substituer à l’enseignement en présentiel, garant d’une certaine équité pour tous ».

Grâce à cette plateforme accessible à l’adresse https://ecp.mesrs.gov.gn, les étudiants ont accès aux ressources pédagogiques numérisées du corps enseignant, entièrement fournies par les institutions d’enseignement supérieur. Ils ont également accès aux ressources pédagogiques libres, issues de sources universelles ; à des bibliothèques numériques. Ils peuvent ensuite bénéficier d’une assistance technique en ligne sous forme de chat.

Pour cette phase pilote, ce sont 2 300 étudiants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui essaieront la plateforme pendant deux (2) semaines avant son lancement au niveau national.