Éducation : Les Universités d’Alexandrie d’Égypte et de Conakry prêtes à travailler ensemble

0
942
Le président égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi et le président Alpha Condé ont été accueillis ce dimanche 7 avril 2019 à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry par les étudiants et le personnel d’encadrement. Les deux chefs d’État ont, à l’occasion, inauguré le nouveau bâtiment de Gamal baptisé du président égyptien.
Ensuite, ils ont inauguré la statue à l’effigie de Gamal Abdel Nasser, nom de l’ancien président de l’Égypte que porte l’Université de Conakry.
Dans son intervention, Lansana Doussou Traoré, le recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser, a rappelé le processus d’appellation de l’institution et de sa composition.
Ensuite, il a parlé de la coopération existant entre l’Université de Conakry et celle d’Alexandrie. « Au plan bilatéral, l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a ratifié plusieurs conventions et accords de coopération interuniversitaires dont entre autres, le partenariat avec l’Université d’Alexandrie. Ainsi les facultés de médecine, médecine dentaire, du génie et de l’informatique de l’Université d’Alexandrie sont prêtes à recevoir nos enseignants chercheurs dans leurs spécialités respectives pour une formation post doctorale. Ainsi, les deux universités acceptent de réaliser des recherches communes et de publier leur résultat de recherche dans les revues scientifiques. L’organisation par l’Université d’Alexandrie d’une caravane médicale en partenariat avec leurs homologues guinéens pour une semaine à Conakry. Apologie retenue : l’ophtalmologie à partir du 20 avril. La mise en place à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry d’un centre d’expertise en ingénierie pour le développement. Une équipe de trois experts égyptiens sont attendus très prochainement pour l’étude de faisabilité de ce centre », a-t-il déclaré.
Selon le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, l’Égypte et la Guinée sont unies par l’histoire : « Le monument (la statue à l’effigie d’Abdel Gamal Nasser, ndlr) que nous inaugurons aujourd’hui doit être un témoignage éloquent permettant aux Guinéens de comprendre que nos deux pays, l’Égypte et la Guinée, sont unis par l’histoire. C’est pourquoi nous pourrons vous rassurer que la Guinée émergente ambitionnée par le président Alpha Condé participera efficacement à la société africaine de la connaissance et à la nouvelle économie du savoir accédant ainsi à l’étape supérieure de son développement basé non plus sur ses dotations naturelles, mais plutôt sur la qualité de ses ressources humaines. »