Éducation : vers un nouveau recrutement d’enseignants en Guinée (ministre)

0
1495

Dans le souci de réduire la charge des communautés qui sont souvent contraintes d’entretenir certains enseignants à l’intérieur du pays, le ministre de l’Education National annonce la tenue d’un concours de recrutement au mois d’avril prochain. C’est à la faveur de sa rencontre ce jeudi 6 février avec le personnel enseignant de la région de Labé que le ministre Mory Sangaré a fait cette annonce.

Un recrutement qui n’a rien à voir avec la crise qui secoue actuellement le secteur de l’éducation sur fond de grève. « Nous avons dit qu’il y aura de nouveaux recrutements d’enseignants. Nous ne le faisons pas pour remplacer des grévistes, nous le faisons parce qu’il y a des problèmes sur le terrain. Les communautés portent la charge de l’éducation des enfants. Il faut décharger les communautés même si l’école appartient à la communauté. Pour ce faire, nous sommes en discussion avec le ministère de la Fonction Publique. Nous avons envisagé que pendant les congés de Pâques, c’est-à-dire au mois d’avril prochain, de lancer ledit concours. Nous avons déjà des enseignants communautaires qui ont déposé leurs dossiers et nous avons, grâce à vos DPE (direction préfectorale de l’éducation), récupéré la carte des postes. C’est-à-dire que tous les postes vacants qui se trouvent dans la région de Labé ont été identifiés et remontés avec précisions par les DPE au niveau central. Nous allons les renvoyer et lancer la candidature après. Ceux qui vont postuler, s’ils sont retenus, vont servir à leurs postes pendant au moins cinq ans avant de demander une mutation. Le concours est ouvert à tous ceux dont les diplômes ont été identifiés. Parce que nous ne pouvons pas continuer à ramasser de mauvais enseignants comme des cailloux et les mettre dans le système. Cela nous fait déjà des problèmes et nous ne voulons pas continuer sur ce chemin », a martelé par le ministre de l’Education Nationale.