Effondrement de l’immeuble R+7 de Coronthie: les architectes accusent les autorités

juillet 30, 2018 2:24
0

Après l’effondrement d’un immeuble de 7 étages à Coronthie le samedi soir, les architectes sont remontés en bloc contre les autorités. Ils ont profité ce lundi matin  des antennes de la Radio Espace pour dénoncer « le laxisme » dans la délivrance des permis de construire et le manque de contrôle pendant l’exécution des travaux.

Interrogé sur l’existence de cet immeuble qui s’est effondré samedi nuit, Mamady Kaba, conseillé de discipline de l’Ordre des architectes, soutient qu’il n’a été informé qu’après le drame. Ce n’est qu’au cours de leur visite sur les lieux le lendemain, qu’ils ont appris que le maître d’ouvrage n’avait pas le permis de construire. Il lui avait été demandé dès le départ d’arrêter les travaux, mais il aurait refusé d’obtempérer. Pour échapper donc à la vigilance, les travaux s’effectuaient nuitamment. Ces informations, ils les ont obtenues à travers les riverains.

Pourquoi les architectes interviennent toujours après le drame ?    

A cette question, le conseiller chargé de discipline et son homologue Aliou Diallo, chargé des affaires générales répondront qu’ils communiquent régulièrement. Ils soutiennent avoir plusieurs fois écrit aux autorités mais sans jamais  avoir de suite. Les courriers et les communiqués sont restés lettre-morte.

«Nous communiquons régulièrement. Nous avions écrit à tous les ministres. Nous avions rencontré le directeur des Grands Projets. Nous leur avions envoyé les signaux d’alerte. Nous avions fait la liste des bâtiments illégalement construits ou en construction… Jusqu’ici aucune réaction. Les gens outrepassent pour construire.  C’est de l’anarchie ! Vous verrez des chantiers où s’est écrit : R+8 mais après vous voyez sortir de terre un immeuble de douze étages »

Les architectes ont-ils de bons rapports avec les ingénieurs ?

Pas très sûr. Mamady Kaba et son collègue, Aliou Diallo ont appris à nos confrères qu’il n’y a aucun rapport entre l’ordre des architectes celui des ingénieurs. Au contraire, certains ingénieurs s’érigent en architectes. « Il y a des ingénieurs qui jouent notre rôle. Ils font tout à la fois. Ils nous évitent… Tout le monde se dit architecte. Et les maitres d’ouvrage qui ne veulent pas dépenser, sollicitent les services de n’importe quel dessinateur et n’importe quel ingénieur »  

En ce qui concerne les conditions à remplir pour être architecte, nos deux intervenants précisent qu’il faut une formation de bonne qualité, trois ans de stage dans un cabinet d’architecture sanctionné par une attestation et être inscrit à l’Ordre des Architectes. « Un architecte, c’est celui qui a fait un stage dans un cabinet ! Aujourd’hui, même les maçons se disent architectes

Que faire pour éviter ces drames ?  

Pour les architectes, il faut les associer à la délivrance des permis et prendre en compte leurs remarques. «Ces immeubles qui s’écroulent, c’est parce qu’on ne nous associe pas. Il faut contrôler les chantiers. Le ministère de la Ville doit tenir compte de nos remarques. Beaucoup de bâtiments ne sont pas dans les normes. Regardez les tours jumelles de Boulbinet! Elles ne devraient pas être habitées. Il faut aussi accorder la priorité aux architectes guinéens… Il faut tenir compte des architectes avant de construire pour éviter ces genres d’accidents »

En un mot, les architectes qui ont intervenu ce matin sur les antennes de la Radio Espace, on regretté ce qui s’est  à Coronthie dans la nuit de samedi. Toutefois, ils accusent les autorités qui ne sont pas regardant ou qui, par laxisme, laissent les gens construire n’importe comment à travers le pays.