El hadj Mamadou Saliou : « L’année à laquelle nous respecterons les lois du pays, nous connaîtrons la paix »

0
807
La délégation du National Democratic Institute (NDI) et de la Fondation Kofi Annan (KAF) conduite par les anciens présidents du Bénin et du Nigeria, a rencontré ce jeudi 12 décembre le grand imam de la mosquée Fayçal.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mission d’évaluation des préparatifs des élections législatives du 16 février 2020 entamée Nicéphore Soglo du Bénin et Goodluck Jonathan du Nigeria.
Au sortir de cette rencontre qui s’est tenue à la grande mosquée Fayçal de Conakry, l’ancien président du Bénin, Nicéphore Soglo, a indiqué pourquoi la délégation a décidé d’échanger avec les autorités morales de la Guinée dans le cadre de sa série de rencontres.  « En Afrique, pour commencer quoi que ce soit, il faut consulter les ancêtres religieux. Il était tout à fait normal que notre délégation vienne ici pour rencontrer les autorités religieuses », a-t-il précisé.
El hadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de la mosquée Fayçal dévoile ce qu’il a dit aux anciens présidents ouest africains : « Ils nous ont demandé une alternative pour l’arrêt des violences et une sortie de crise en Guinée. Je leur ai dit que l’année à la quelle nous respecterons les lois du pays, nous connaîtrons la paix. »
La mission conjointe NDI-KAF doit prendre fin ce vendredi 13 décembre. Avant de s’en aller, la délégation internationale présentera ses conclusions à l’occasion d’une conférence de presse prévue aux environs de 15h à Conakry.