Election présidentielle: Ousmane Gaoual fait le point de la journée de vote 

0
492
Au terme de la journée électorale de ce 18 octobre, le directeur de la communication  de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) s’est confié à Guineenews.

Dnas cet entretien téléphonique accordé  à votre quotidien électronique, Ousmane  Gaoual dit « qu’il faut se réjouir de cette mobilisation exceptionnelle des populations guinéennes qui expriment leurs suffrages, qui viennent aussi exprimer leur désaveu face au pouvoir du RPG arc-en-ciel. »

Pour Ousmane Gaoual Diallo, « ça c’est quelque chose de satisfaisant. Et puis du côté de la Haute Guinée, nous avons constaté aussi l’expression de ce désaveu par une participation extrêmement faible de la population qui certes ne s’est pas mobilisée. Mais ceux qui se sont mobilisés  nous ont permis de mettre en ballottage le RPG arc-en-ciel dans ce qu’il considérait comme avant comme son territoire »

Dans les explications de l’ancien député,
« les gens de Kouroussa, de Kankan, de Mandiana, de Kerouané, de Siguiri se sont libérés des l’emprise du RPG. »

« Cela, dénonce-t-il, malgré des votes multiples, des procurations notamment à Siguiri et l’expulsion des bureaux de votes à Kérouané, Mandiana, encore à Siguiri et à Kankan. Sans oublier, toujours selon lui, l’immixtion inacceptable du préfet de Coyah dans le processus, qui a osé même arrêter les gardes de l’une des commissaires de la CENI… et procéder au changement des assesseurs des bureaux de vote. »

Dans le même registre, l’ex-deputé uninominal de Gaoual a aussi dénoncé « le retard de l’ouverture des bureaux de vote dans le fief  traditionnel de l’Ufdg de Ratoma, où le vote a commencé par endroits aux environs de Midi. »

Il pointe aussi un doigt accusateur aux
« forces de sécurité qui viennent arracher des urnes pour aller faire le dépouillement à des endroits inconnus. »

« Tout ceci, argue-t-il, montre la panique totale qui s’est emparée du pouvoir d’Alpha Condé et une volonté de saboter la victoire acquise du chef de file de l’opposition qui, dans le prochaines heures, sera le prochain chef d’Etat par la volonté du peuple de Guinée. »

Quant au reste du pays, toujours selon Ousmane Gaoual, « la tendance est extrêmement rassurante pour l’Ufdg.

Tout montre que le RPG a perdu dans toutes le communes de la capitale. Des chiffres extrêmement encourageants pour la Haute Guinée et la Forêt. »

A la question de savoir SI ses propos ne sont une réponse du berger à la bergère face aux allégations faites par Kiridi Bangoura contre l’Ufdg du côté du Fouta,  « Kiridi n’est pas à présenter », attaque-t-il.
Ajoutant que « je pense qu’un ministre de la République n’accuse pas. »

Et Ousmane Gaoual d’expliquer encore que « lorsque nous faisons des impairs qui sont contraires à la loi, vous savez parfaitement que la justice est prompte à agir, à arrêter des gens, à embastiller des gens. Lorsque des ministres affirment ainsi, ce sont des déclarations qui n’ont aucun sens. C’est de l’affabulation pure et simple. »