Election présidentielle : vers les Grandes Assises des Femmes de la Mouvance et les Partis Alliés

0
831

La première édition les Grandes Assises des Femmes de la Mouvance Présidentielle et les Partis Alliés se tiendra le 2 septembre 2020 au palais du peuple de Conakry sous le thème : « les femmes en ordre de bataille pour l’élection présidentielle 2020 ». C’est la coordinatrice de la Coalition des Femmes de la Mouvance présidentielle et des Partis Alliés (COFEMA) qui a fait cette annonce. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée dans le strict respect des règles barrières sanitaires à cet effet ce mardi 25 août dans un réceptif hôtelier de la place.

Dans son discours de bienvenue, l’honorable Zénab Camara a rappelé qu’elles sont  des jeunes dames, des femmes ménagères, des infirmières bref, des femmes de tous les jours qui se sont données la main afin d’avoir une action commune pour permettre l’élection du président de la République Alpha Condé qui,  a-t-elle espéré, va accepter d’être leur candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

« Nous tendons la main à toutes les femmes de Guinée, à tous les mouvements, à toutes les associations des femmes pour que nous puissions parler d’une voix. C’est en cela nous comptons organiser très bientôt les Grandes Assises des Femmes de la Mouvance présidentielle et des partis alliés sous le thème, ‘’ les femmes en ordre de bataille pour l’élection du chef de l’Etat Alpha Condé lors de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020’’ », a fait savoir l’ancienne cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Pourquoi en ordre de bataille ? la députée uninominale de Boffa répond : « parce que nous avons vu que les femmes sont très engagées depuis l’arrivée du président de la République à la magistrature suprême de la Guinée. C’est un signe de reconnaissance pour les efforts qu’il consentit pour les jeunes et les femmes que nous sommes qu’il ne cesse de répéter et  qu’il nous prouve sans cesse. Nous voulons lui montrer que nous sommes engagées pour qu’il puisse poursuivre les œuvres qu’il a entamées non seulement pour le bonheur du pays mais aussi, pour la population, les femmes et les jeunes en particulier ».

Prenant la parole, la coordinatrice de la Coalition des Femmes de la Mouvance présidentielle et des Partis Alliés, Bilguissa Diallo a précisé que l’idée des grandes assises est de fédérer autour d’une initiative commune, toutes les femmes sans exception de la mouvance présidentielle et des partis alliés. « Vous n’êtes pas sans savoir que le 18 octobre 2020 aura lieu l’élection présidentielle dans notre pays. C’est une échéance importante car, nous serons appelées à élire le premier président de la quatrième République », a-t-elle déclaré.

Et de poursuivre : « nous avons donc tous, en tant que citoyens, la responsabilité de faire le bon choix pour notre pays, pour notre nation et pour les générations futures. Doit-on choisir la haine ou plutôt l’amour ?  Doit-on choisir le désordre ou plutôt la paix ? Doit-on choisir le sectarisme ou plutôt l’ouverture et le vivre ensemble ? Doit-on choisir l’alternance creuse, vide, sans proposition concrète ou plutôt le développement pour l’avenir de notre nation et le bien-être de nos populations ? »

En réponse à ces interrogations, Mme Bilguissa Diallo dira ceci : « oui nous voulons tous la paix ! Oui nous voulons tous la stabilité ! Oui nous voulons tous le développement ! C’est pourquoi, le thème de la première édition de nos grandes assises est les femmes en ordre de bataille pour l’élection du professeur Alpha Condé ».

Dans la même logique, Bilguissa Diallo dira qu’elles sont en ordre pour la paix, la stabilité et pour le bonheur des jeunes et des femmes de la Guinée. « Nous sommes en ordre de bataille pour l’émancipation et l’autonomisation de la femme guinéenne. Nous sommes en ordre de bataille pour l’épanouissement de la jeunesse. Nous sommes en ordre pour l’épanouissement de la jeunesse.  Nous sommes en ordre de bataille pour le développement durable de la Guinée », a-t-elle affirmé.

D’après elle, il n’y a qu’un seul choix à faire, le bon choix, celui du Pr. Alpha Condé. « Le choix de la raison, c’est le Pr. Alpha Condé. Le choix de vivre ensemble, c’est le Pr. Alpha Condé », a-t-elle fait comprendre.

Pour montrer au chef de l’Etat leur reconnaissance, Bilguissa Diallo a annoncé au nom de la Coalition des Femmes de la Mouvance présidentielle et des partis Alliés et au nom de toutes les femmes guinéennes qu’ils ont décidé d’apporter une contribution financière symbolique qui va permettre au parti RPG Arc-en-ciel de payer la caution de leur cher candidat, le Pr. Alpha Condé pour l’élection du 18 octobre 2020. « Cet acte que nous posons est un signe non seulement de notre reconnaissance, mais aussi de notre engagement, et notre soutien indéfectible au président Alpha Condé », a-t-elle signalé.

Dans son allocution d’ouverture des travaux questions-réponses, la représentante de la coordinatrice nationale du RPG Arc-en-ciel, également la marraine de la cérémonie, Hadja Diakagbè Kaba, s’est réjouie de cette belle initiative issue de la volonté de la génération montante appelée à prendre la relève des sœurs et des mamans.  « La COFEMA souhaite mettre en ensemble les femmes de toutes les catégories confondues pour aller vers un socle réel sur lequel notre champion devrait désormais se reposer pour continuer à gouverner notre cher pays (…)», a-t-elle laissé entendre.

A cette cérémonie, le représentant du Bureau Politique National (BPN) du RPG Arc-en-ciel a été représenté par Laye Junior Condé, directeur général de l’Office National du Tourisme (ONT). « Je félicite ces braves femmes qui emboitent aujourd’hui le pas à nos héroïnes, feues Jeanne Martin Cissé, Hadja Mafory Bamgoura, Binta pilote (…). En réalité, la stabilité ou la paix en Guinée n’est pas d’ordre sécuritaire. Depuis 1958, ce sont les braves femmes guinéennes qui sont les véritables boucliers de la Guinée », a-t-il rappelé.

Plus loin, il a indiqué que cette initiative des jeunes cadres dynamiques et de toutes les femmes de toutes les catégories socioprofessionnelles est un acte qui s’inscrit dans le sillage de leurs grand-mères, tentes et sœurs (…). « Au nom du BPN, nous leur recommandons de tendre la main aux autres dames de la Guinée non seulement pour ne pas pour faire un parti unique mais plutôt, un parti de paix qui s’inspire de son leader charismatique le Pr. Alpha Condé qui recommande la paix tout en poursuivant ses louables initiatives », a-t-il en fin lancé.