Elections du 22 mars : Dr Ousmane Kaba trouve les résultats « ridicules » et prévient le RPG des conséquences

0
799

Dans un entretien téléphonique accordé à Guinéenews©, le président du PADES a donné sa lecture de la publication partielle et provisoire du double scrutin législatif et référendaire tenu le 22 mars en Guinée.

Dr Ousmane Kaba dénonce le déroulement de ces échéances électorales, dégage les enjeux liés à celles-ci et montre la voie qu’il aurait suivie s’il avait charge de gérer les affaires du pays. Décryptage !

« Je trouve là des résultats totalement ridicules. Parce que les 2/3 de la population guinéenne n’ont pas voté. Là où il y a eu des votes – en Haute Guinée, c’était avec un taux d’abstention très élevé: plus de la moitié n’a pas voté. Et ceux qui ont voté n’ont même pas eu de choix entre le  »OUI » et le  »NON » au référendum, puisqu’il n’y avait pas de bulletins  »NON ». Ils n’ont distribué que des bulletins  »OUI » pour aboutir aux résultats tronqués qui nous sont brandis avec des bourrages d’urnes.

Maintenant, le vrai problème arrive : c’est de mettre des députés RPG dans des zones qui sont des fiefs qui n’ont pas participé à ces prétendues élections. Et cela renferme les germes de la violence. Si vous mettez des députés RPG à Labé ou à Boffa où vous êtes très minoritaires, n’est-ce pas le début d’une violence encore ?

A la place des gouvernants actuels, j’estime qu’il faut inclure tous les partis. Il ne faut pas fermer la porte aux différents partis surtout qui ont conditionné leur participation par un fichier propre. Si vous corrigez le fichier et vous leur dites que vous ne les prenez plus, c’est vous qui leur auriez ferme la porte. Et quand les élections ne sont pas inclusives, ça fait de la violence« .