Élections en Guinée : « Miser sur l’anticipation », suggère un député de l’UFR

juin 11, 2018 10:57
0

L’Union des forces républicaines, depuis un certain temps, est engagée dans la restructuration de ses instances au niveau de la base. Ce, pour ratisser large lors des futures élections en inversant ainsi les tendances qui ont toujours maintenu ce parti dans la posture de la troisième force politique du pays.

Pour cela, elle ne semble pas être en carence de cadres devant meubler ces instances. Du moins, à en croire les propos du parlementaire Saikou Yaya Barry. « Nous avons parmi nous des gens qui ont la capacité de mobiliser les gens et d’anticiper les actions par rapport à nos adversaires du terrain. Parce que c’est là qu’on nous gagne souvent. On nous prend au dépourvu tout le temps par rapport aux élections, surtout le jour des élections. Il faut que nous évitions cela », a fait noter le président de la jeunesse républicaine.

Et pour juguler cette insuffisance, l’UFR, par la voix de son député Barry, a déclaré, au cours de son assemblée générale de ce samedi 9 juin 2018, avoir tiré des leçons comme quoi il faudrait faire en sorte que les responsables qui vont être désignés pour protéger ses voix, soient des responsables capables.

« La présence de ces gens à l’assemblée générale est fondamentale. Parce que c’est ici qu’ils doivent recevoir des instructions qui peuvent leur permettre de faire cette action. Il faudrait qu’ils soient là tous  », a-t-il intimé.

« Nous avons dit que notre parti mobilise à son assemblée les responsables, pas seulement les militants dont quelques-uns viennent. Mais en général, ce sont les responsables du parti qui viennent ici pour écouter les instructions, aller à la base pour passer le message au niveau des militants. C’est pourquoi nous n’avons pas de populisme que les autres partis présentent au niveau de leur assemblée générale. Nous ne nous présentons pas comme ça. Donc, c’est important de dire, les responsables qui viennent  ici, doivent avoir la capacité de mobilisation et d’anticipation sur les actions sur le terrain », a conclu le député Barry.