Elections législatives : Cellou Dalein anticipe sur les guéguerres internes

0
151

Les élections législatives sont prévues le 16 février 2020. Pendant que les opérations de recensement se poursuivent dans les quartiers, chacun affiche

ses positions, ses intentions par rapport à ces élections. Beaucoup veulent être députés. Plusieurs personnes pour un seul fauteuil. Ça risque d’être chaud dans les partis politiques.

 A l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, a pris les devants et joue la carte de l’apaisement des esprits des uns et des autres avant la sélection des candidats.

En marge de l’assemblée générale de son parti ce 30 novembre 2019, le pésident de l’UFDG a sollicité de l’aide de ses militants et responsables pour qu’il n’y ait de conflits internes au sujet de la sélection des candidats : « Je sollicite votre aide et votre assistance. Actuellement il est question d’aller aux élections législatives. Pour participer à ces élections, il faut qu’on ait des candidats au niveau uninominal et sur la liste nationale. Vous savez que l’UFDG compte près de 5 millions de militants. Si j’ai sollicité votre assistance, dans une circonscription, comme la plus grande tout comme la plus petite, il faudrait qu’on trouve un candidat au poste de député uninominal. Il y en a beaucoup qui le méritent. Vous le savez. Dans toutes les circonscriptions, vous avez 10, 20 parfois 100 et plus, qui méritent d’être députés de l’UFDG, mais on ne désigner qu’une seule personne. Les gens ont envie d’être députés pour contribuer au combat qui se mène à l’Assemblée nationale. C’est légitime. Il y en a beaucoup qui se sont battus depuis 2007, 2008 et qui le méritent. Comment choisir un lorsque vous avez 100, 200 qui le méritent ? C’est un exercice difficile.  Nous devons constituer une liste nationale qui a, au total, 76 candidats. 76 places pour 5 millions de militants de l’UFDG. Ce n’est pas facile. C’est sûr que certains seront brimés, parce qu’on ne peut pas trouver un critère qui permette d’être absolument juste parmi les candidats. Donc à l’avance, nous demandons de l’indulgence de nos militants et responsables. Je sais qu’aucun d’entre vous n’est pas venu à l’UFDG pour être député. Vous êtes tous venus pour faire changer la Guinée et porter votre Cellou à la Présidence de la République. »