Elections législatives : Des résultats cumulés provisoires qui donnent plus de la majorité au RPG

0
818

La commission  électorale nationale indépendante (CENI) a rendu public ce soir le reste des résultats provisoires des élections législatives du 22 mars dernier. Le parti au pouvoir s’est arrogé 42 sièges sur 76 possibles sur la liste nationale et a raflé les trois circonscriptions qui restaient à l’uninominal.

Au scrutin uninominal majoritaire à un tour, ce sont les résultats de Boké, Matoto (Conakry) et N’zérékoré ont été publiés ce mercredi soir. Et dans toutes ces circonscriptions, ce sont les candidats du RPG AEC qui sont déclarés élus selon ces résultats provisoires.

Sur la liste nationale, le parti au pouvoir a raflé 42 sièges. Ce qui donne au RPG AEC, 79 sièges dont 37 sur 38 possibles à l’uninominal selon les résultats provisoires cumulés qui ne risquent pas changer fondamentalement.

L’autre aspect à retenir, si les résultats ne changent pas à la cour constitutionnelle qui publie les résultats définitifs, concerne l’union démocratique de Guinée  (UDG) de l’homme d’affaires Mamadou Sylla. Ce parti aura le plus grand nombre de députés après le parti au pouvoir. Autant dire que le président de l’UDG est parti pour devenir le chef de file de l’opposition à l’absence des principaux opposants qui ont boycotté et tenté d’empêcher ces élections.

Il sera suivi par les NFD de Mouctar Diallo et le MPDG de Siaka Barry qui auront trois (3) sièges chacun.

Il faut noter par ailleurs que pour la première fois dans l’histoire de sa carrière politique, le président de l’UFD, Mamadou Bah Baadiko sera député à l’assemblée nationale. Et qu’avec deux élus, l’UPR de Bah Ousmane sera à l’assemblée nationale, même si cela ne sera d’un le lot de consolation suite la sa défaite inoubliable à l’uninominal face aux NFD à Pita.

Il y a également le retour du PDG-RDA à l’assemblée que le parti Etat sous la première République avait quittée depuis la deuxième République.

Sans oublier l’élection des membres du gouvernement comme Aboubacar Sylla dont le parti UFC a eu deux sièges et d’autres responsables de jeunes partis politiques à l’image de FIDEL du transfuge du RPG, Mohamed Lamine Kaba…