Elections législatives : La CENI dans l’attente du reste de son budget…

0
580
Salif Kébé, président de la CENI faisant le point en prélude des législatives, à Conakry mardi 7 janvier 2020. Thierno Souleymane Diallo/Guinéenews.

La Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) a tout mis en œuvre  pour l’organisation des législatives du 16 février prochain. Les équipes de missions constituées pour être déployées sur le territoire national attendent depuis des semaines.

Dans les couloirs de l’immeuble qui abrite la CENI, on apprend que le ministère du Budget n’a pas encore libéré le reste du montant alloué à l’institution. Et pourtant le top départ de la campagne a été donné depuis le 16 janvier dernier.

Lors de sa dernière conférence de presse, Me Salif Kébé, en répondant à la question ayant trait au budget alloué à la CENI, a reconnu que son institution a obtenu le budget pour la première phase. C’est-à-dire le budget pour la révision exceptionnelle de la liste électorale.

Pour ce qui est des autres phases dont l’affichage des listes provisoires, la correction des listes, la distribution des cartes d’électeurs, des bulletins de vote et autres,  l’argent n’avait pas été décaissé.

Un mois donc après la révision, la CENI attend toujours. Pour combien de temps encore ? Les élections, selon le décret présidentiel, se tiendront le 16 du mois prochain. Du côté du quartier Camayenne où siège la CENI, on s’impatiente avec les regards braqués vers le ministère du Budget.