Emeutes à Mandiana: un mort et les meneurs de la manif terrés chez le patriarche (témoins)

septembre 14, 2018 6:43
0

La tension est montée d’un cran dans la préfecture de Mandiana ce vendredi 14 septembre. Les manifestations des jeunes contre les promesses présidentielles non tenues a fait un mort, plusieurs blessés et des dégâts importants. Ce soir, tous les meneurs du mouvement sont réfugiés chez le patriarche. Ils demandent la libération de leurs camarades, nous a confiés personnes contactées au téléphone.

 Au bout de téléphone, Donassien Diakité, l’un des porte-paroles des jeunes manifestants explique : «nous avons voulu manifester pacifiquement. Nous avons abandonné tous les lieux publics pour éviter des débordements. Arrivés dans le quartier Ouriala, nous avons été demandé un gérant de café afin qu’il puisse fermer son bar pour permettre la foule de passer. C’est là que certains jeunes du quartier se sont opposés. Il y a eu beaucoup de disputes suivis des jets de pierres. Sur place, nous avons aperçu quatre pickups remplis de gendarmes et de bérets rouges du camp d’infanterie. Aussitôt ils ont commencé à tirer avec des balles réelles. Quatre personnes parmi nous ont été atteintes. C’est ainsi que nous nous sommes dirigés vers la gendarmerie pour demander la libération de nos amis. D’où une balle a mortellement atteint un d’entre nous. Des sages ont envoyé une délégation au camp pour demander la libération de nos amis…»