Émeutes contre EDG à Sonfonia Casse: Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogènes

0
462

Des jeunes de Sonfonia-Gare ont barricadé la transversale T7 ce dimanche 16 février pour réclamer le retour du courant électrique dans leurs foyers. Ils ont été vite dispersés par des policiers anti-émeutes à coups de gaz lacrymogènes contre les jets de pierres, a-t-on constaté sur place.

Il y a trois semaines que nous courons derrière l’agence d’Electricité de Guinée (EDG) de Sonfonia. Ils ont demandé de l’argent pour réparer notre courant. Nous avons pu collecter une somme de 3 millions 400 mille de francs guinéens. Jusqu’à présent nous n’avons pas de lumière et c’est pourquoi nous voulons nous faire entendre par les autorités», a expliqué Mamadou Kaly Diallo, un des leaders des jeunes manifestants.

«Nos fils électriques ont brûlé pendant la nuit. Quand nous avons appelé EDG, ils nous ont répondu qu’ils ne peuvent pas couper le courant pendant l’heure du journal télévisé de la Radio-Télévision Guinéenne (RTG). C’est après que nos fils soient partis en fumée, ils viennent nous demander de l’argent», a regretté une dame du coin, dans la foulée.

Du carrefour T7 jusqu’au quartier Samatran, en passant par  la Casse de Sonfonia, la circulation routière est quasiment paralysée. Les manifestants très agités promettent de poursuivre le mouvement jusqu’à leur satisfaction.

Il faut par ailleurs signaler que c’est grâce à l’intervention des policiers que l’Agence d’EDG de Sonfonia n’a pas été mise à sac par les jeunes manifestants en colère.

Au moment où nous quittions les lieux, les jeunes s’apprêtaient à descendre sur l’autoroute Le Prince.

Lire le lien