Employabilité: 100 jeunes initiés à l’entrepreneuriat par le projet BoCeJ

juin 29, 2018 5:45
0

Dans le cadre du projet BoCeJ, « Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes », 100 jeunes guinéens viennent de finir leur formation en entrepreneuriat. Ces 100 jeunes ont été sélectionnés dans la base de données de l’Agence guinéenne de promotion de l’emploi (AGUIPE).

Ils ont tous reçu leurs attestations ce vendredi 29 juin 2018.  Parmi les 100, 25 ont été retenus pour l’étape suivante. Ceux-ci devront suivre une information intensive de 8 semaines au bout desquelles dix, qui présenteront les meilleurs plans d’affaires, seront finalement retenus et bénéficieront d’un accompagnement de 12 mois grâce à l’incubation.

«Ce projet vise précisément l’insertion des jeunes et ici nous étions réunis là pour le volet entrepreneuriat dans le cadre de la composante 2 du projet. Ce volet vise à assurer la formation en trois étapes des jeunes guinéens qui sont enclins à vouloir entreprendre. Donc, la première étape était de leur donner une formation basique sur l’entrepreneuriat qui a duré trois jours.  A l’issue de cette formation, tous les 100 jeunes qui étaient sélectionnés ont bénéficié d’une attestation. Ensuite, nous allons lancer la deuxième étape qui concerne 25 projets parmi les 100 sélectionnés pour une formation plus intensive. Après, il y aura une troisième étape dans laquelle dix projets seront mis en incubation et seront accompagnés par les incubateurs nationaux et régionaux pour trouver un financement », a expliqué Hassane Dieng, le représentant de la Banque mondiale à cette cérémonie.

Quant au ministre de la Jeunesse, Mouctar Diallo, il a exprimé sa satisfaction de voir que les jeunes guinéens sont en train d’êtres soutenus : « Je suis satisfait de voir des jeunes être soutenus, encadrés, formés et orientés vers des pistes de financement. »

Plus loin, il a fait savoir que les 75 autres jeunes qui n’ont pas été retenus ne seront pas abandonnés : « les 25 parmi eux ont été sélectionnés et ceux là vont bénéficier d’une formation supplémentaire pour bénéficier de financement. Mais les 75 autres ne seront abandonnés. Ils ont déjà reçu une bonne formation. Nous allons continuer à les suivre, à les accompagner. Nous sommes actuellement en discussion avec d’autres partenaires techniques et financiers, avec même des banques de la place, pour leur demander d’accepter d’accompagner les jeunes de Guinée dans la formation et dans l’emploi. Ce qui va permettre aux jeunes d’avoir de l’emploi et même être entrepreneurs, donc créateurs de l’emploi. »

Pour rappel, ce projet est financé à hauteur de 20 millions de dollars américains par l’IDA (Groupe de la Banque mondiale IDA) pour une durée de six mois. Il vise 18 mille jeunes en formations initiales et de plus de 2800 jeunes diplômés sans emplois.