Encadrement de l’usage des « feux d’artifices » : Bouréma Condé annonce des mesures

0
868

Face à l’utilisation « abusive » des feux d’artifice à l’approche des fins d’années, le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation (MATD) vient de prendre deux  décisions majeures. Il s’agit premièrement de  l’interdiction formelle de leur utilisation à proximité des PA (Postes armés) et gendarmeries, entre autres, et l’information des autorités locales, 24 heures, avant leur utilisation.

Nous vous proposons ci-dessous, l’intégralité du contenu du communiqué du MATD y afférent, lu sur les antennes de la télévision nationale, par le chef dudit département.

La période des fêtes de fin d’année est synonyme, sur toute l’étendue du Territoire National et depuis toujours,  de ferventes prières et de réjouissances diverses. Un fait nouveau, relativement à son ampleur, s’invite de plus en plus dans ces fêtes : celui des feux d’artifice dont l’usage, il faut le préciser, ne doit rien à la fantaisie. Un feu d’artifice peut, outre l’indisposition causée à autrui, être source d’incendie.

Le MATD en appelle aux usagers de ces artifices qu’il est formellement interdit de les mettre en œuvre aux alentours des garnisons et PA militaires, des postes de gendarmerie, de police, de douane et des conservateurs de la nature ainsi que des dépôts d’hydrocarbure.

Une seconde disposition est relative à l’information, 24 heures à l’avance, des autorités locales concernées (Gouverneurs, Préfets, Sous-préfets, Maires et Chefs de quartier), du lancement de feux d’artifice par les organisateurs de l’événement. Cette information devra nécessairement comporter les heures du début et de la fin des feux d’artifice.

La non observation de ces mesures entraînera immédiatement l’arrêt des feux d’artifice, une fois parti le premier coup.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs, Préfets, Sous-préfets, Maires et Chefs de quartier sont tenus de veiller rigoureusement au respect du contenu du présent communiqué.

Bonne fête de fin d’année à toutes et à tous.

Je vous remercie