Énergies propres : la Banque Européenne d’investissement (BEI) octroie 130 millions d’euros à la Guinée (communiqué)

décembre 18, 2018 5:48

Washington, le 18 décembre 2018 – Le ministre en charge des Investissements et des Partenariats Publics Privés a procédé ce mardi, à la signature d’un accord entre la République de Guinée et la Banque Européenne d’investissement (BEI) à l’occasion du Forum de Haut Niveau Afrique-Europe qui se tient à Vienne en présence du Président de la République Alpha Condé.

Le nouveau concours de la BEI qui a été annoncé lors du sommet soutiendra des projets en Égypte, en Guinée et en Afrique de l’Est. La BEI appuiera l’achèvement d’une nouvelle interconnexion transfrontalière qui permettra à 200 000 personnes en Guinée d’être raccordées à l’électricité pour la première fois et d’accroître l’utilisation des énergies propres en Guinée, au Mali, au Liberia et en Côte d’Ivoire. Le Président de la BEI a mis cette journée à profit pour faire aux Chefs d’Etat africain présent à ce rendez-vous que son institution approuve officiellement un nouveau financement d’un total de 495 millions d’euros en faveur de trois projets qui seront mis en œuvre en Afrique du Nord, de l’Ouest et de l’Est pour soutenir les transports durables, les énergies propres et l’accès à l’Internet.

Ces trois projets, signés lors du sommet auquel ont participé des chefs d’État et de gouvernement d’Afrique et d’Europe, témoignent de l’appui technique et financier qu’apporte la BEI à des investissements qui transforment le quotidien de populations sur tout le continent. C’est pourquoi il est essentiel que de nouveaux investissements soient effectués pour créer des débouchés économiques, améliorer les conditions de vie et faire face aux incidences des changements climatiques.

La Guinée et le Mali bénéficient de 130 millions d’euros pour l’interconnexion dans le cadre de l’amélioration de l’accès aux énergies propres. Cette nouvelle interconnexion entre la Guinée et le Mali est un maillon essentiel du système  d’échange d’énergie électrique ouest-africain qui fournira un accès fiable aux énergies renouvelables aux habitants de quatre pays et permettra d’élargir la desserte à des milliers de personnes vivant dans des régions rurales de Guinée. La Banque européenne d’investissement a accepté de soutenir cette nouvelle interconnexion du fait de la réduction de l’utilisation de générateurs diesel coûteux qu’elle engendrera et de son apport à l’initiative des Nations Unies c’est-à-dire une énergie durable pour tous.

L’Afrique est l’une des régions où la croissance du trafic de données est la plus rapide, même si la connectivité limitée entrave le développement économique et l’innovation. Compte tenu de l’importance du renforcement de la connectivité en Afrique, la Banque européenne d’investissement a organisé un atelier au cours du Forum de haut niveau Afrique-Europe afin d’examiner l’impact des projets récemment soutenus avec de grands partenaires des secteurs public et privé d’Europe et d’Afrique. Il faut préciser qu’au cours des dix dernières années, la Banque européenne d’investissement a prêté 21,9 milliards d’euro à l’appui de l’investissement en Afrique.

La Cellule de Communication du Gouvernement