voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Enrôlement des électeurs à Lola : les opérations à l’arrêt à cause de désaccords sur les primes

    Les membres des Caerles de Lola ont cessé leurs activités le vendredi 6 décembre, pour la modicité de leurs primes, portant ainsi un sérieux coup au bon déroulement des enrôlements des électeurs, a constaté le correspondant de Guinéenews sur place.

    Afin de se rendre à l’évidence de ce qu’il en était de cette saute humeur des membres des Caerle de la commune urbaine de Lola, notre reporter a joint Mamy Sagno, la présidente de la Caerle de Balémou, un district de la commune.

    Selon cette dernière, le vendredi matin, elle se trouvait   à Balemou quand on l’a appelée pour l’informer de l’arrêt du travail par les membres des Caerle de Lola.

    Là Mamy Sagno se serait rendue directement à Lola pour rencontrer le président de la Cepi, qui lui aurait dit qu’il y a une réunion prévue ce samedi, avant le redémarrage du travail.

    « Le travail n’est pas fini d’abord et moi je n’ai pas vu les 200 mille FG promis aux membres des Caerle. ET voyez-vous 200 mille pour un travail de 25 jours, c’est insignifiant, même misérable pour un travailleur », déplore notre interlocutrice.

    Les primes versées aux opérateurs de saisie s’élèvent elles à 3 millions 600 mille francs guinéens.  Et les superviseurs à 9 millions de FG.

     Quant aux membres des Caerle, juste 200 mille francs. « C’est de se moquer de nous, on dirait qu’on est maudit », se plaint Mamy Sagno.

    « Aujourd’hui (vendredi, NDLR), nous sommes au douzième jour, parce qu’on va terminer le 16 décembre, mais un mois 200 mille, vraiment je regrette. Ils ont dit comme on a envoyé le rapport du 23 au 30, ils ont donné 100 mille francs guinéens, et après la fin du travail d’enrôlement, ils vont donner les 100 mille francs guinéens restants, pour nous remercier », selon Mamy Sagno.

    A noter que les membres des Caerle menacent de bloquer le matériel d’enrôlement, dont les moteurs plus les appareils, pour protester contre leur « mauvais traitement. »

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE