Enseignement supérieur : des nouvelles mesures instaurées par les autorités

0
1514

Les autorités du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont procédé au démarrage des orientations ce lundi 30 novembre 2020, à l’Institut Supérieur des Sciences de l’Education de Guinée (ISSEG).

Ces orientations concernent les bacheliers de cette année, ainsi que ceux non-orientés des sessions 2018 et 2019. Et, se poursuivront jusqu’au 10 décembre 2020, à minuit sur la plateforme www.mesrsgupol.org.

Mention spéciale

Pour l’accès aux filières d’ingénierie au compte de l’année académique qui s’annonce, le ministère exige des bacheliers les mentions « Bien » et « Très bien ». C’est du moins ce qu’a indiqué la Cheffe de Cabinet de département, par ailleurs Vice-présidente de la commission Orientations. Tout en ajoutant que par cette démarche, ils entendent transformer les universités guinéennes en des centres d’excellence. D’où toutes ces exigences.

Par ailleurs, Mme Daloba Soumah a dit que l’accès aux programmes de la Faculté des Sciences et Techniques, et de Santé de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry se fera par voie de concours dont la date sera fixée ultérieurement.

Selon la Cheffe de Cabinet du MESRS, l’intervalle compris entre ce lundi 30 novembre et le jeudi 10 décembre est dédié à la création des comptes, suivie du paiement des frais d’orientation, de la formulation des choix et du classement des programmes. Alors que du vendredi 11 au mardi 15 décembre, auront lieu l’orientation et la validation des résultats. Et que la période allant du 15 au 30 décembre sera consacrée à la notification et la confirmation des lauréats.

« Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique informe les parents d’élèves et les bacheliers que le moyen de paiement des frais d’orientation est exclusivement électronique via MTN Mobile Money ou Orange Money. Et chaque candidat, pour être orienté, doit formuler obligatoirement 15 choix de programmes de formation », a expliqué la Vice-présidente de la commission Orientations.

A la question de savoir si l’on pourrait assister à l’orientation des bacheliers dans les institutions privées d’enseignement supérieur,  Mme Daloba Soumah a dit qu’avec les nouvelles infrastructures bâties dans les universités publiques, celles-ci sont nettement en mesure d’absorber tous les étudiants des trois sessions.

« Et nous nous sommes rendus sur le terrain ce matin pour nous enquérir des réalités et voir comment l’opération a démarré. Et il ressort de notre  constat qu’il n’y a aucune anomalie qui puisse empêcher ou freiner les opérations d’orientation. Tout se passe très bien, à l’ISSEG de Lambanyi », a-t-elle confié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.