Enseignement supérieur : la démission de Yéro Baldé ne surprend guère Sidya Touré

0
367

La démission du désormais ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique continue de susciter une vague de réactions. Après Dr Faya Lansana Millimouno, suivi du Dr Ousmane Kaba, c’est au tour de Sidya Touré d’y réagir.

Joint au téléphone par nos confrères de la radio Espace, l’ancien Premier ministre qui séjourne actuellement en Côte d’Ivoire, se dit être d’accord avec le démissionnaire qui ne reconnait plus en Alpha Condé cet homme avec qui il a lutté pour l’instauration d’un Etat de droir respectueux des principes démocratiques.

« Je connais très bien Yéro Baldé. C’est un garçon qui est extrêmement brillant et qui, effectivement, s’est engagé dans le RPG au moment où il était étudiant, sur la base de convictions claires. Et tout le long de son travail, de son mandat de ministre, vous n’avez jamais entendu qu’il était mêlé à quoi que ce soit. Donc, je ne suis pas surpris, parce que c’est sur la base des valeurs. Il l’a fait très clairement, en allant discuter avec le président de son parti et lui dire ce qu’il en pensait », a indiqué Sidya Touré qui s’exprimait dans l’mission Les Grandes Gueules ce vendredi 28 février.

Comme pour se répéter, le leader de l’Union des forces républicaines a rappelé que Abdoulaye Yéro Baldé est un militant qui est arrivé au RPG sur la base des valeurs, alors qu’il était étudiant. « A l’époque, on ne savait pas si Alpha Condé allait accéder au pouvoir ou pas », se souvient Sidya Touré.

« Mais à l’époque, poursuit-il, il (le démissionnaire, ndlr) considérait qu’Alpha Condé défendait les idéaux de démocratie. Je crois qu’il est resté dans cette phase. (…). Et donc, honnêtement, je suis parfaitement d’accord avec lui », a-t-il conclu.