Enseignement supérieur : le ministre Yéro lance un programme d’accès au numérique dans les universités

0
662

Dans le cadre de la réforme et de la qualification du système éducatif, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a lancé le 17 décembre un programme d’accès au numérique en Guinée (PANG). Ce programme vise à permettre à tous les étudiants, quelle que soit leur filière d’apprentissage, d’avoir des compétences digitales. Car, selon le ministre Yéro Baldé, l’informatique est devenue une condition d’obtention d’emploi.

Pour atteindre cet objectif, le ministère de l’Enseignement supérieur va être appuyé par International Certification in Digital Literacy (ICDL), qui est une référence internationale de certification des compétences digitales.

« Ce programme de formation et de certification de base permettra de doter l’ensemble des espaces numériques qui sont dans les institutions d’enseignement supérieur d’un contenu de formation et offrir en même temps au corps enseignant et aux étudiants une formation en informatique de base », a déclaré Mme Nima Bah BARRY, conseillère du ministre chargée de missions.

« Dans un premier temps, poursuit-elle, ce projet qui démarre dès aujourd’hui va former 20 formateurs sélectionnés par les institutions qui, à leur tour, formeront 200  enseignants dans les universités. Dans l’espoir qu’il y aura d’autres phases pour la formation d’autres enseignants et des étudiants, l’objectif étant de nous assurer que tout étudiant qui finit son cycle soit certifié ICDL, quelle que soit sa filière. »

A chaque fois qu’il a l’occasion de parler de formation, le président Alpha Condé rappelle l’obligation pour l’Afrique de ne rater la révolution numérique, après avoir raté la révolution industrielle. Et c’est donc, selon le ministre de l’Enseignement supérieur, sur cette perspective qu’est lancé le programme d’accès au numérique : « Nous avons décidé, suite aux directives du président Alpha Condé, d’introduire la formation dans ce domaine avec l’appui de l’ICDL qui est l’institution internationale de certification dans le domaine du numérique.  Avec cette certification, que ce soit en Guinée ou ailleurs, nos étudiants, nos enseignants seront mieux placés, que ce soit pour chercher de l’emploi ou donner des cours, en tout cas ils seront bien outillés avec l’ICDL. »

L’objectif, insiste le ministre Yéro Baldé, est de permettre à chaque étudiant qui sort de l’université d’être « bien outillé en matière d’informatique qui est aujourd’hui une condition pour avoir un emploi. »