Enseignement supérieur: l’ISIC de Kountia et l’ISAG de Dubréka rattachés à l’université de Sonfonia

0
468

Devant les députés jeudi 6 décembre, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a levé le voile sur certaines mesures qui entrent dans le cadre de la réforme de l’enseignement supérieur guinéen.

Dans le cadre de cette réforme, plusieurs instituts d’enseignement supérieur et des centres des recherche vont être rattachés à des universités, perdant du coup leur autonomie. C’est une politique qui vise à bien contrôler les ressources allouées à ces instituts, mais aussi rendre leur gestion plus efficace, a justifié le ministre Yéro Baldé.

Désormais, l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC), l’Institut supérieur des arts de Guinée (ISAG), l’Institut supérieur de recherche en linguistique appliquée (IRL), sont  rattachés à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, a-t-il annoncé.

L’Institut supérieur d’architecture et d’urbanisme  (ISAU), l’Institut de recherche et de valorisation des plantes médicinales  (IRVPM) sont eux rattachés à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Quant aux centres de recherche et de documentation de l’intérieur du pays, ils sont rattachés aux universités de leur localité.

« Le contexte dans lequel s’inscrit la présente loi de finances  est marqué par la poursuite des réformes engagées depuis bientôt trois ans.  L’ambition affichée par mon département est de refonder l’enseignement supérieur et revitaliser la rechercher scientifique pour faire face à la demande économique, sociale, culturelle et environnementale », a expliqué Abdoulaye Yéro Baldé devant la représentation nationales.