Entreprenariat : Trois jeunes talents en herbe primés pour des solutions numériques innovantes

mai 2, 2018 12:47
0

Une cinquantaine de jeunes développeurs informatiques et spécialistes du développement durable ont présenté leur innovation numérique au siège de la bluezone de Dixinn dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de l’assainissement.

Il s’agit du concours des objets connectés au service du développement durable, initié par la Francophonie pour soutenir les innovations numériques des jeunes en quête de leur première opportunité d’emploi dans l’espace francophone.

Pour ce concours, ils étaient au départ 300 jeunes développeurs informatiques et spécialistes du développement durable en course. Mais ce sont finalement cinquante qui ont été retenus et répartis en neuf groupes pour une formation intense.

Après l’examen de leur projet, trois jeunes ont été sélectionnés et primés. Un premier groupe a présenté, par exemple, une solution innovante qui détermine l’humidité du sol, de l’air, de la température et capte les flammes en cas d’incendie.

Un deuxième groupe a présenté Sonomo, un détecteur de poisson sans fil connecté à un Android et qui permettrait aux pêcheurs de les détecter facilement et rapidement.

Un troisième groupe a présenté sa solution agri-plus, un dispositif électronique permettant de détecter le type de sol adéquat pour une culture donnée.

Apres la présentation de tous les projets, le jury a finalement retenu trois projets qui, de par leur pertinence ou de par leur créativité, proposent des innovations dans les dopamines de l’agriculture, de l’élevage avicole et de l’assainissement, notamment les poubelles intelligentes.

En récompense, ils ont bénéficié des primes allant de 40 à 100 millions de francs guinéens.

Le premier prix vaut 10 mille euros et a été raflé par le groupe OJAEDV, qui a présenté un système d’alarme destiné à protéger les plantations de riz, de fonio, de manioc, contre certains animaux dévastateurs de cultures, les oiseaux, les chenilles.

Ce dispositif a un double avantage. Il permettrait la surveillance du champ agricole par des appareils d’une part. Mais d’autre part, les enfants en âge d’aller à l’école ne vont plus surveiller les champs. Soit, ils iront désormais à l’école où feront des métiers.

Le deuxième prix, estimé à 6 mille euros, est revenu à GUINEASOFT qui a présenté la solution i-Poule qui permet le comptage automatique et le pesage des poules dans les fermes.

Cette innovation numérique permettrait au fermier d’optimiser l’alimentation et de contrôler la production de sa volaille.

Enfin le dernier prix, évalué a 4 000 euros a été attribué au groupe ECOPLAST qui a présenté une solution permettant aux populations de la ville de Conakry d’utiliser des poubelles intelligentes. Une solution qui tombe à la veille des pluies, un moment où la capitale peine à se débarrasser des immondices d’ordures.

Ce dispositif permet de signaler le personnel affecté aux ramassages des ordures, quand les poubelles seront pleines.

Interrogée, Fatoumata Guirassy, directrice de l’incubateur SABOUTECH, a dit que ce concours lancé par le Fonds Francophone pour l’innovation numérique, appelé Labfranphone, est un concours des objets connectés en faveur du développement durable.

Son objectif est, dit-elle, de permettre aux jeunes de venir en appuis aux politiques du développement durable du pays par la proposition des solutions d’objets connectés pour répondre aux problématiques du développement durable, a-t-elle indiqué.

Visiblement satisfait, Lamine Condé, qui a remporté le premier prix de 10 mille euros est aux anges.

« Ce concours a été une découverte pour mon équipe, une façon d’exprimer notre talent. Cette victoire est une satisfaction pour moi. Je suis vraiment ému. C’est une victoire qui me donne le courage de redoubler l’effort en classe et dans les recherches », a-t-il expliqué.