Entrepreneuriat jeune : les trois vainqueurs du Challenge Startupper de l’année de Total connus

mars 14, 2019 5:07

Lancée en octobre 2018, la deuxième édition du Challenge Startupper de l’année de Total a dévoilé ses trois vainqueurs. La cérémonie de remise des prix aux lauréats s’est tenue mercredi 13 mars 2019 à la Bluezone de Dixinn en présence de plusieurs cadres de Total Guinée et deux ministres du gouvernement de Kassory Fofana.

Selon le jury, il y a eu au total 312 inscriptions en Guinée, mais seulement 159 dossiers étaient complets. Ceux-ci ont fait l’objet de traitement à Paris et 100 projets ont été retenus. Sur ces 100 projets, il y a eu 15 finalistes parmi lesquels trois projets ont été retenus au final.

Représentant la Directrice général de l’incubateur Sabou Tech, M. Billy Yao, a affiché toute sa satisfaction d’abriter cette cérémonie de remise : « Là où la chose entrepreneuriale est chaque fois célébrée, c’est un honneur pour Sabou Tech parce que nous sommes un incubateur et notre rôle c’est de promouvoir la chose entrepreneuriale. Et vraiment nous sommes heureux de pouvoir accueillir cette cérémonie. »

S’adressant aux différents jeunes entrepreneurs qui ont soumis des projets, M. Yao leur a fait savoir que ceux qui n’ont pas été retenus n’ont pas été vaincus : « En entrepreneuriat, il n’y a pas de vaincus. Il n’y a que des vainqueurs parce que chaque idée se révèle au bon moment. Peut-être que cette année vous n’avez pas eu la chance, parce que ce n’est pas le bon moment, mais peut-être  l’année prochaine sera le bon moment. »

Cheick Omar  Diallo, Directeur général de Total Guinée a expliqué les raisons de l’accompagnement des jeunes entrepreneurs par le groupe Total : « Le groupe Total accompagne le projet Startupper pour susciter la création d’entreprises par les jeunes. Pourquoi les jeunes ? C’est parce qu’ils représentent la majorité en Afrique et notre devoir premier en dehors de faire, bien sûr, des résultats, c’est véritablement participer au développement des pays dans lesquels nous opérons. […] La véritable problématique des pays africains aujourd’hui c’est la jeunesse. Quand on prend tous les jeunes de moins de  15 ans qu’on voit en ville, posons-nous la question que vont-ils devenir dans 10 ou 15 ans ? Si nous  n’avons pas des solutions d’insertion pour eux, alors ils deviendront de véritables bombes sociales, de véritables facteurs d’instabilité pour nos pays. Alors pour ne pas en arriver là, le groupe Total essaie, à sa manière, avec ses moyens, de contribuer à la résolution de ce problème qui est l’insertion des jeunes. »

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, était le parrain de cette deuxième édition. A cette occasion, il a encouragé les participants en leur rappelant que « la réussite se trouve au bout de l’effort. On ne se lève pas du jour au lendemain pour dire que je vais réussir dans la vie. C’est de l’abnégation, de la persévérance, mais aussi du mental. »

Quant au ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mouctar Diallo, il a salué l’implication de Total dans le soutien des jeunes guinéens : « Le challenge Startupper de l’année du  groupe Total est un concept novateur et une action hautement salutaire qui vient soutenir  de nombreuses initiatives du gouvernement en faveur de la jeunesse guinéenne. Notre pays compte effectivement sur sa jeunesse pour sa transformation sociale, et son décollage économique. »

En marge des trois projets vainqueurs de cette deuxième édition, deux autres projets ont été exceptionnellement soutenus par Total Guinée avec les labels « Coup de cœur féminin » et « Startup pour une énergie meilleure ».

 Le projet « N’Walima » de Fantagbè Kaba a obtenu le prix « Coup de cœur féminin». Ce projet est une application digitale destinée aux étudiant qui, dans le cadre leur cursus scolaire, leur permet d’entrer en contact avec le milieu professionnel, avec des offres de travaux temporaires.

Quant au label « Startup pour une meilleure énergie », il a été décerné à Mohamed Salim Dramé pour son projet « BiiMwinda » qui permet aux habitants des zones rurales d’avoir accès à une énergie fiable et accessible via des kits solaires.

Le troisième prix de Startupper de l’année a été décerné à Boubacar Diallo pour son projet  « Agro-Industrie, KARO ». Il reçoit un chèque de 52 millions GNF. Ce projet vise à permettre aux consommateurs guinéens d’avoir accès à une huile de qualité produite dans les meilleures conditions d’hygiène et de santé.

Le deuxième prix est revenu à Abdourahamane Diallo pour son projet CAPA, avec la mise en place d’un biodigesteur semi-industriel pour produire des engrais naturels grâce au processus de méthanisation. Pour le soutenir, Total lui a offert un chèque de 78 millions GNF.

Quant à Serge Abraham THADEE, il s’adjuge le premier prix pour son projet « African Heros ». C’est un projet qui présente un jeu vidéo mettant en scène une jeune femme portant en elle l’esprit « N’Demba ». Il part avec 130 millions GNF.