Environnement : la campagne de reboisement 2020 lancée à Linsan Saran dans Lélouma

0
608

C’est à Linsan Saran, localité située à environ 120 kilomètres du centre urbain de Lélouma et abritant l’une des plus grandes forêts classées de la région administrative de Labé que la campagne de reboisement au compte de l’année 2020 a été officiellement lancé ce mercredi 22 juillet par l’administration forestière préfectorale et les élus locaux avec l’appui d’une ONG de la place.

Le directeur préfectoral de l’environnement de Lélouma Mamadou Lamarana Diallo revient ici sur les raisons qui ont prévalu  au choix porté sur la commune rurale de Linsan Saran.

« Tout d’abord, le choix porté sur Linsan Saran par rapport au lancement de la campagne de reboisement au compte de l’année 2020 n’est pas fortuit. Comme vous le savez, cette localité abrite la forêt classée de Nyalama d’une superficie de 10 mille hectares. Et vu  la dégradation très poussée que cette forêt est en train de subir aujourd’hui, tous les regards sont portés sur elle. Sur ce, avec une ONG avec laquelle nous avons un partenariat, il avait été déjà entamé avec les populations locales le démarrage des pépinières au niveau de six villages se trouvant dans et autour de la forêt classée dans le souci de la protection de la faune et de la flore bien sûr. Car cette forêt renferme aujourd’hui des animaux en voie de disparition qui méritent d’être sauvés. C’est pourquoi, nous avons jugé nécessaire de procéder au lancement officiel de ladite campagne cette année à Linsan »,  précise le directeur avant de poursuivre « la cérémonie a connu  une très grande affluence des populations locales avec lesquelles nous avons expliqué la nécessité de protéger la forêt de Nyalama ainsi que les animaux qui y vivent surtout les chimpanzés. Et comme vous le savez aussi, il ne suffit pas seulement de reboiser. Il est aussi primordial que ces plants soient entretenus. On leur a expliqué comment faire pour bien entretenir ces plants. Plus de 500 plants ont été mis à terre pour un début. Nous comptons aussi continuer dans ce sens pour la protection de la biodiversité dans toute la préfecture de Lélouma ».