Environnement : le ministre Oyé annonce une campagne de reboisement à près de17 milliards gnf

mai 20, 2019 4:04

Ce lundi 20 mai, le ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts Oyé Guilavogui a annoncé qu’une campagne de reboisement de 1 693 hectares pour un coût de plus de 16 milliards de francs guinéens. Cette campagne va démarrer cette année. Il a fait l’annonce à l’occasion de la conférence hebdomadaire de presse des membres du gouvernement.

D’après le ministre Oyé Guilavogui, la Haute Guinée est la région parmi les quatre qui a bénéficié beaucoup de projets de reboisement.   Parce que, a-t-il fait savoir, c’est la région où il y a plus de coupe de bois.

« Je rentre d’une mission qui m’a conduit jusqu’à Siguiri en passant par Kouroussa et Kankan. Ce que j’ai vu à la SAG (Société Aurifère de Guinée) est extraordinaire. Quand tu vois ceux qui font l’exploitation artisanale de l’or, tu as l’impression qu’ils sont des réfugiés de guerre. Parmi eux, il y a des Maliens et des Burkinabè qui sont plus de mille personnes. Ils agissent négativement sur l’environnement. La société procède au reboisement après. Mais il se trouve que c’est le même endroit que ces étrangers aussi viennent chercher l’or. Ils détruisent tout l’environnement. Nous avons pris des décisions parce qu’ils détruisent non seulement la nature mais aussi, ils n’aident pas le gouvernement à restaurer le couvert végétal. Pire, ils utilisent des produits chimiques et ne payent aucun franc comme redevances à l’Etat. Le ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts et celui de l’Hydraulique et de l’Assainissement ont pris des décisions pour qu’ils payent les dégâts qu’ils causent. Nous allons revoir toutes les conventions, ils ne peuvent pas venir détruire la nature et prendre l’argent sans payer les préjudices au gouvernement afin que nous puissions corriger les dégâts. Malheureusement, les autorités locales sont impliquées et c’est ce qui explique la présence massive des étrangers dans ces zones… »         

Lire vidéos: