Environnement : une mission de l’Unesco à Lola pour cartographier les Monts Nimba

479

Une importante   délégation   de cartographes de l’Unesco  conduite par le  colonel  Kouamé NDri Pascal, Beda Ange Alexis chargé de la planification de l’office ivoirien des parcs et réserves (OIPR)  et le directeur  du secteur Nimba, est arrivée  mercredi 17 février 2021  à Lola. L’objet de mission vise à réaliser  la cartographie  des monts Nimba  pendant six  jours, a-t-on constaté sur place.

 Elle a été accueillie par   le colonel Cécé Papa Condé,  le directeur  du centre de gestion environnemental des monts Nimba et de Simandou  au poste frontalier  de N’Zoo Gouèla,  avant d’être  reçue par le préfet de  Lola El hadj Sékou  Tourama Diabaté.

Après le souhait de bienvenue du préfet  de Lola, il a affirmé que la Côte d’Ivoire et la Guinée sont unies par l’histoire, la géographie et la culture.

Interrogé  par Guinéenews  par  rapport l’objectif   de  la mission  sur les  monts Nimba,  le chef  de mission colonel Kouamé N’Dri Pascal explique : « je suis là  dans le cadre d’une mission   pour  la cartographie, l’appuie à la cartographie de la réserve intégrale  des monts Nimba. Disons  que  la réserve intégrale des monts Nimba est un bien du patrimoine mondial  de l’Unesco mais également  c’est un bien qui est très important  pour les deux pays qui sont  la Côte d’Ivoire et la Guinée. Dans ce cadre pour être plus  efficace, il est plus important  que les deux pays, les deux  États partis  puissent collaborer   pour pouvoir avoir une synergie d’action et des résultats prometteurs », a-t-il indiqué.

Puis d’ajouter : « C’est  dans ce cadre  que nous sommes ici  également pour pouvoir  conduire ce travail  des suivis cartographiques  des images satellitaires  de façon à pouvoir  produire  des cartes  qui  vont servir la Guinée et la Côte d’Ivoire  pour la gestion intégrale des monts Nimba.

 La cartographie est importante  ça permet aux équipes  de travailler avec des données très précises, on peut travailler avec une  carte mais si la carte n’est pas précise naturellement les actions que vous allez mener  ne seront pas précises ».

« C’est  vraiment  important  de pouvoir travailler avec des données actualisées,  c’est un peu l’objet de ce travail là  que nous faisons ensemble avec la partie guinéenne et ivoirienne  de  sorte que les résultats  de cette étude puissent servir les deux pays.

 Concernant le mont Nimba  les deux pays travaillent  ensemble pour  pouvoir  sortir  cette réserve  de la liste  des  sites  du patrimoine mondial  en péril. La Côte d’Ivoire  elle seule  ne peut pas y arriver  et la Guinée seule  aura  peut être des difficultés aussi.

C’est bien que les deux pays se mettent ensemble  pour préparer un dossier  solide,  mettre en place une gestion solide,  parce que c’est une aire protégée transfrontalière  pour qu’à la longue on puisse sortir ce site de la liste des sites en péril », a conclu notre interlocuteur.

Facebook Comments