Ephémérides- décès de Ousmane ‘’Garrincha’’ Bangoura du Hafia : il y a déjà 4 ans !

0
486

La mort nous sépare de nos proches, de nos amis à un moment de notre existence. C’est le sort réservé à tout mortel. Il faut marquer son temps par une utilité, une remarquable tracée à son vivant. (photo d’archives)
Ousmane Bangoura ‘ ’Manè Garrincha’’,  est né le 24 octobre 1950. Fils de feu Aboubacar Georges et de feue hadja Mamy Kouyaté, marié à une femme et père de 4 enfants, s’est éteint le 18 septembre 2015.

Ancien sociétaire international guinéen et du légendaire Hafia football club, Administrateur civil, sur les stades de football avec le Syli national ou avec le Hafia football club, ‘’Manè Garrincha’’, l’emporta sur toutes les équipes.

Le Hafia a été le meilleur club de toute l’Afrique, réussissant ce qu’un autre club, n’avait réussi, le triplé des clubs champions.

Il a fait ses preuves dans le football, sous le maillot qu’il a constamment porté sous les couleurs nationales et dans autres clubs de la sous-région.

‘’Manè Garrincha’’ a été un Guinéen exceptionnel pour avoir donné à tous les Guinéens de rêver et de réaliser des exploits.

A part ses performances sur le gazon, une force de frappe du ballon, une condition physique et technique à détrôner une solide ligne défensive, des coups de tête ou un coup de tête sauveur qui est resté dans les annales du football guinéen, Il n’était pas que cet athlète sur la pelouse verte.

Doté d’une plume aussi fertile, consultant, communicateur, ‘’Manè Garrincha’’ savait nous tenir en haleine par ses pertinentes analyses d’un match de football.

Qu’il était un bon analyste ! Pour rappel, en octobre 2010, pour parler du Syli national et de ses nouvelles performances d’alors, ‘’Manet Garrincha’’ s’exprimait en ces termes : ‘’écoutez et c’est très tôt de parler de renaissance du Syli national. Ce qu’il faut souligner déjà, est bien sa belle performance’’.
Poursuivant ses analyses sur le parcours du Syli national qualifié pour les phases finales de la CAN au Caire, ‘’Manet Garrincha’’ concluait à la fin d’un de ses article par ceci : ‘’ pas d’infrastructures (un seul terrain gazonné dans tout le pays), aucune politique cohérente depuis des lustres pour le développement du football, aucune réflexion sérieuse sur la problématique du financement des activités sportives et on veut faire des résultats. On glanera surement sur quelques succès d’estime, mais remporter un titre dans une compétition majeure, ce n’est pas demain la veille’’.

Il est des hommes qui ne vivent que le temps de leur vie. Il en est d’autres qui vivent toute la vie.
Ousmane Bangoura ‘’Garrincha’’ est de ceux-ci, de ces hommes dont -on dit, qu’ils sont immortels, parce qu’ils se sont rendus inoubliables par leur apport singulier à la grandeur de leurs métiers, au prestige de leur peuple, au progrès de leur pays.

Repose en paix grand champion et se souvenir de toi, est un devoir de mémoire.

Lire vidéo:

Témoignage de la fille aînée de feu Ousmane ‘’Garrincha’’ Bangoura.

Posted by Tokpanan Christophe Doré on Monday, October 7, 2019