Esplanade du 28 septembre : Abdourahamane Sano, « sauveur de Bah Oury » ce soir, met en garde Alpha Condé 

0
316

Le meeting des opposants au changement de la constitution en Guinée vient de prendre fin sur l’esplanade du stade du 28 septembre, a-t-on constaté. Ce rassemblement populaire qui a été ponctué par de nombreux discours des responsables du FNDC, devrait être clôturé par celui du Coordinateur général de la plateforme, Abdourahamane Sano. Mais celui-ci a conditionné la livraison de son message par l’intervention de Bah Oury, le leader de l’UDD, ancien vice-président de l’UFDG, qui a d’ailleurs été privé du droit d’intervention lors des précédents meetings. Une exigence qui sera finalement honorée par les organisateurs de la marche.

Dans son discours de clôture, le Coordinateur général du FNDC s’est vertement attaqué au régime d’Alpha Condé qu’il a mis en garde contre toute confiscation du pouvoir.

« Le pouvoir guinéen n’est pas privé. Ce n’est pas à Alpha Condé de choisir à qui il va laisser le pouvoir. Le 20 décembre 2020, nous irons à l’élection et le lendemain, on va investir le président que nous avons choisi… Mais je dois préciser que monsieur Alpha Condé ne fera pas une seconde, une fois cette date expirée », a martelé  M. Sano qui signait ainsi son retour parmi les siens après quelques semaines d’absence due à sa condamnation par la justice.