ESTRA Recrute 3 consultants nationaux pour l’animation d’un atelier d’appropriation

octobre 26, 2018 10:38
0

CONSORTIUM ECOLE DE LA SANTE POUR TOUS DE RAPHAEL ARCHANGE (ESTRA) DE N’ZEREKORE

 SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

 

Date début : 29/10/2018                                                      Date Limite : 19/11/2018

 No. de référence selon le PPM: C02/ESTRA/2018

Client: Consortium ESTRA N’ZEREKORE

Type :     Sollicitation de manifestations d’intérêt

 Titre :     Recrutement de 3 consultants nationaux pour l’animation de l’atelier d’appropriation du programme de formation.

 

  • Contexte et justification:

La politique sanitaire de la République de Guinée repose essentiellement sur les soins de santé primaire.

Elle vise trois(3) principaux objectifs :

  • Assurer la disponibilité des services de qualité et à un cout abordable à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ;
  • Mettre à la disposition de la population des services de santé géographiquement accessibles et culturellement acceptables ;
  • Assurer la viabilité et la pérennité du système de santé.

La situation sanitaire de la République de Guinée en dépits d’énormes efforts déployés par le gouvernement à travers sa politique, demeure toujours préoccupante.

On constate à travers les statistiques sanitaires nationales une forte concentration des structures et des ressources humaines en zones urbaines notamment à Conakry tandis que les populations rurales ont les taux de prévalence des maladies à potentiel épidémiques les plus élevés du pays.

La région administrative de N’Nzérékoré, la plus éloignée de la capitale paye de lourds tributs comme l’indiquent les données du SNIS (Système Nationale D’Information Sanitaire).

Le nombre de médecin par habitant est de 1/51 521 au lieu de 1/10 000 selon la norme ;

Le nombre de sage-femme  par habitant 1/40 491 au lieu de /10 000 selon la norme ;

Le nombre d’infirmier par habitant 1/18 087 au lieu de 1/5 000 selon la norme ;

Le pourcentage des accouchements assistés est de 47% au lieu de 100% comme recommandé par l’OMS.

La prévalence de la malnutrition est de 40% et celle du paludisme 50%.

Les soins de santé sont assurés par quatre (4) catégories d’établissement :

  • Les hôpitaux au nombre de six dont un hôpital régional ;
  • Centre de santé au nombre de 77 ;
  • Les postes de santé 261 ;
  • Centre médico-chirurgicaux 2 et Centre de Sante Améliorée1 ;
  • Les structures privées de soins 14 ;
  • La population cible 1700 000 habitants

Les médicaments sont dispensés dans 20 pharmacies privées.

Au regard de ces faits, nous voyons un besoin criard de prise en charge sanitaire des populations alors que la majorité des sortants des institutions de santé sont au chômage.

La genèse de ce sous-projet est la compassion devant un tableau alarmant à double décor : d’une part une population d’état de santé déplorable et d’autre part les paramédicaux diplômés qui rejoignaient pitoyablement chaque année la cohorte des jeunes en quête d’emploi.

L’analyse de cette situation fait appel à toutes les parties prenantes :

  • Les institutions de formations ;
  • Les partenaires professionnels de la santé ;
  • Les autorités des départements concernés (enseignement supérieur, enseignement professionnel et administration du territoire et décentralisation) ;
  • Les bénéficiaires directs et indirects notamment les apprenants et les formateurs.

A la suite de plusieurs réunions des parties prenantes, les problèmes ont été identifiés et les solutions proposées. Ce qui a fait l’objet de la note conceptuelle rédigée pour répondre à l’appel du FCCE de BOCEJ.

 Ainsi l’Ecole de la santé pour Tous de Raphael Archange(ESTRA) en collaboration avec ses partenaires : la Cellule de Formation Continue et Développement Pédagogique (CFC-DP) de l’Inspection Régionale de l’Education de N’Zérékoré, les Laboratoires Pharmaceutiques HABA(LPH) de N’Zérékoré et la Coopérative de Promotion de la santé pour Tous (CPST) de N’Zérékoré, a obtenu une  Subvention du projet BoCEJ de la Banque Mondiale à travers le FCCE pour le financement de son Projet «Formation d’Agents Techniques de santé, de Sages-femmes, d’Infirmiers, de Préparateurs en pharmacie, de Techniciens de laboratoire et de Techniciens de santé publique compétents»

 Les services de consultant (« Services ») comprennent l’animation de l’atelier d’appropriation du programme de formation.

La coordination du sous-projet invite les consultants individuels (« Consultants ») admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services. Les critères pour la sélection d’un consultant sont :

  1. Qualification/ Niveau d’Etudes  : Etre titulaire d’un diplôme (Bac+8) en médecine, pharmacie ou équivalent.
  2. Experience générale :
  • Avoir au moins cinq (5 ans) d’expérience générale dans les activités liées à l’élaboration, l’adaptation des curricula de formation.

NB : Les Consultants seront notés différemment selon la consistance de leur expérience dans le domaine.

  1. Expérience spécifique en rapport avec la mission :
  • Expérience d’au moins 05 ans dans l’établissement des plannings, l’enseignement des programmes de santé de l’OOAS et de la conception ;
  • Réalisation de missions similaires.

 La connaissance de la langue française est indispensable.

Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID » ‘Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la Banque et des Crédits et Dons de l’IDA’, datée de Janvier 2011 qui précisent que « les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé; et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt » (voir paragraphe 1.9 des mêmes directives).(« Directives de Consultants »), relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables.

 

Trois (3) Consultants seront sélectionnés selon la méthode basée sur la qualification du consultant/SBQC telle que décrite dans les Directives de Consultants.

Les Consultants intéressés peuvent obtenir les Termes de référence/TDR et des informations supplémentaires du lundi de 9h 00 TU à 16h 30 GMT et le vendredi de 09 h 00 à 13h 30 GMT à l’adresse suivantes : Dr HABA Raphael Aimé, Coordinateur du projet, Tel : + 224 622 08 83 18/ 623 18 10 49 : E-mail :raphaelahaba@gmail.com

Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées en personne, par courrier, par facsimile ou par courrier électronique au plus tard le  19 Novembre 2018 à l’adresse suivante : A Monsieur le Coordinateur du projet « Formation d’Agents Techniques de santé, de Sages-femmes, d’Infirmiers, de Préparateurs en pharmacie, de Techniciens de laboratoire et de Techniciens de santé publique compétents»

Quartier Boma sud, CR de samoé-Nzérékoré, République de Guinée. Tel + 224 622 08 83 18/ 623 18 10 49/ 624 19 85 88: E-mail :raphaelahaba@gmail.com

Le Coordinateur

Dr HABA Raphael Aimé