Etat d’urgence prorogé : la lecture du juriste Alhassane Makanéra Kaké

0
534

La prorogation de l’Etat d’urgence sanitaire votée par l’Assemblée Nationale ce vendredi 14 mai respecte les dispositions constitutionnelles en vigueur en Guinée. C’est la lecture du juriste et universitaire Alhassane Makanéra joint au téléphone par Guineenews.

Selon la lecture de l’opposant juriste, la prorogation votée par le parlement reste « légale ». Pour lui, « lorsque la constitution donne le mandat au président de la République de déclarer l’Etat de siège et l’Etat d’urgence, il fixe un délai de 12 jours. Si on veut proroger il faut le vote de l’Assemblée Nationale à la majorité simple. Donc pour ce qui est de la prorogation de l’Etat d’urgence sanitaire, on est dans la légalité constitutionnelle cette fois-ci « , explique-t-il. Même si l’Etat d’urgence avait été déjà déclaré puis renforcer à l’insu de l’Assemblée nationale.

Pour rappel, le 26 mars dernier, le président de la République déclarait l’Etat d’urgence sanitaire. Le 9 avril, Alpha Condé a pris l’initiative de renforcer cet état d’urgence jusqu’au 15 mai. Précisant que cette durée est reconductible conformément aux dispositions constitutionnelles.

C’est ainsi que ce vendredi, le Parlement a voté la prorogation de la mesure d’un mois, autrement dit jusqu’au 15 juin.

Ce qui n’a rien n’a voir avec le couvre-feu qui n’a pas de limitation mais reste plutôt dans le cadre  » des attributions réglementaires du président de la République.