État d’urgence sanitaire: la présidence de la République revient sur une partie de son discours

0
874

Ce qui est apparu comme une polémique  suite au message du président de la République hier concernant les mesures restrictives consécutives à la crise sanitaire du coronavirus n’est pas restée sans suite. Sans l’avouer ouvertement, la présidence de la République est revenue sur le contenu de l’adresse à la nation.

Un communiqué signé du bureau de presse de la République passe en boucle ce soir à la télévision nationale. Cela, pendant et après la principale édition d’information de ce soir.

Dans ce document, il est fait état de « précisions sur l’adresse à la nation du président de la République » hier vendredi. Lesdites « précisions rappellent que l’état d’urgence est reconduite pour un mois. Elles indiquent également que le couvre-feu « levé entièrement pour l’intérieur du pays »  court désormais de 22h à 5h du matin pour ce qui est de Conakry, Coyah et Dubreka appelé « zone spéciale de grand Conakry ».

En ce qui concerne la partie qui a fait polémique débat depuis hier, il est dit « qu’en dehors des lieux autorisés, la mesure relative au rassemblement des personnes à l’intérieur du pays est allégée avec les regroupements passant de 20 à 30 personnes au maximum… »

Des mesures d’exception qui pourraient être ajustées si nécessaire, ajoute le communiqué.

A noter que sans le discours du président Condé, certains dans l’opinion ont cru entendre 100 personnes au lieu de 30 autorisées à prendre part à la fois aux regroupements.