Examens nationaux à Kankan : qui fait payer 300 mille gnf aux parents des candidats à Tintioulén ?

0
921

Une affaire de corruption se rapportant aux examens nationaux dont le ton vient d’être donné ce mercredi 5 août, fait énormément jaser à Tintioulén, une sous-préfecture située à une vingtaine de kilomètres du centre-ville de Kankan.

De nombreux parents d’élèves, dans cette localité, accusent les enseignants de les avoir réclamés de 300.000 FG pour assurer l’admission aux candidats qui auront versé ce montant.

Une citoyenne, sous le couvert de l’anonymat, a témoigné le 4 août lors d’une émission interactive de la chaîne de télévision locale ‘’Faso TV’’.

 » Comme c’est maintenant les examens, deux de mes fils et trois de mes jeunes frères sont venus me trouver en me disant que leurs maîtres demandent d’envoyer 300.000 FG par personne. Moi, je suis pauvre mais j’ai pris l’agent qui était réservé pour l’achat des habits de fête pour payer ces montants et permettre à mes enfants de décrocher leurs examens. Je ne suis pas la seule personne à avoir payé. Pratiquement tous les parents des enfants en classe d’examen ont payé cette somme de 300.000 FG par candidat. J’ai déjà été victime l’année dernière. J’ai voulu me plaindre mais puisque c’est tous les candidats aux examens de la localité qui étaient concernés, j’ai eu peur de créer des problèmes à mes enfants. Beaucoup d’autres femmes du village comme moi, pour ne pas mettre en péril la réussite des enfants, m’ont assuré avoir également payé, chacune, 300.000 FG aussi. Cela, c’est sans compter les frais de transport, de documentation qu’on a payés pour qu’ils soient reconnus comme des candidats. L’année dernière, c’était la même chose. Les enfants pour lesquels les sommes ont été payés, ont obtenu leurs tickets pour le collège », a-t-elle dénoncé.

Joint au téléphone ce matin par la Rédaction locale de Guinéenews basé à Kankan, le responsable du bureau sous-préfectoral des parents d’élèves de la sous-préfecture de Tintioulén, Kouranany Sékou Camara, a confirmé lui aussi l’existence de cette arnaque.

 » C’est vrai ! Les enseignants demandent aux parents d’élèves de payer 300.000 FG. Nous sommes au courant de cette situation.  Nous avons été voir le directeur Sous-préfectoral, pour lui expliquer cela.  Il nous a jurés qu’il n’est pas au courant de cette situation », a confié ce responsable du bureau des parents d’élèves.

Joint par téléphone, Loucény Dramé, le directeur sous-préfectoral de l’Education de Tintioulén, a pour sa part, rejeter systématique ces accusations en ces termes :  « je m’inscris en faux contre ces allégations.  La preuve, c’est que ces personnes qui profèrent ces accusations, disent que cette arnaque existe depuis plusieurs années, y compris l’année dernière.  Pourtant l’an passé, il n’y avait pas de classe d’examen dans cette zone. »

Par ailleurs quant au directeur préfectoral de l’éducation (DPE) de Kankan Morlaye Condé, actuellement en mission de supervision à Kerouané, a affirmé n’avoir jamais été informé d’une telle affaire.