Exclusif : Cellou Dalein réagit à la démission du ministre Gassama

0
1102

«Kalifa Gassama Diaby était une tache blanche dans le tableau noir d’Alpha Condé. Il avait deux choix, soit se faire tacheter par des ténèbres, soit sauver son intégrité et sa loyauté en  République de Guinée. Il a fait le choix courageux et valeureux de rester dans sa conviction que l’intérêt supérieur de la nation prévaut sur des privilèges liés à un titre ministériel. La Guinée peut être fière de compter parmi ses enfants des hommes de cette envergure surtout par les temps qui courent. »

Joint par téléphone depuis la France où il est actuellement en séjour, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo a réagit à la démission du gouvernement du ministre de l’Unité Nationale  et de la Citoyenneté, Kalifa Gassma Diaby. Lisez plutôt ce qu’il en dit! (Crédit-photo: Guinee7)

«Je pense que la Guinée doit être reconnaissante de l’effort de Khalifa Gassama Diaby pour la promotion des valeurs républicaines, démocratiques et la défense des droits humains. Je dois dire que comme tous les Guinéens épris de paix et de justice, cette démission ne me surprend pas. M. Diaby était trop honnête et intègre pour continuer à faire partie d’un gouvernement qui viole systématiquement la loi, à faire subir son peuple des actes d’impunité et criminel. Kalifa Gassama Diaby était une tache blanche dans le tableau noir d’Alpha Condé. Il avait deux choix, soit se faire tacheter par des ténèbres, soit sauver son intégrité et sa loyauté en  République de Guinée. Il a fait le choix courageux et valeureux de rester dans sa conviction que l’intérêt supérieur de la nation prévaut sur des privilèges liés à un titre ministériel. La Guinée peut être fière de compter parmi ses enfants des hommes de cette envergure surtout par les temps qui courent. Je souhaite à M. Diaby beaucoup de courage, d’abnégation et de persévérance. Je souhaite également qu’il continue son combat pour l’édification certes difficile mais qu’il doit continuer pour une Guinée de liberté et de fraternité».