Exclusif – Détournement de 51 millions USD à l’ARPT : l’identité des auteurs présumés et leurs complices connue

0
1893
Nouveau siège ARPT-Guinée.

Dans un point de presse animé ce lundi 10 août 2020, à Conakry, Alpha Seny Camara le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum a révélé que deux hauts cadres du ministère des Télécommunications ont été inculpés pour « faux et usage de faux » et « détournement de deniers publics » dans le dossier pour détournement de plus de 51 millions de dollars américains à l’ARPT (autorité de régulation des postes et télécommunications). Crédit photo : ARPT.

L’instruction de ce dossier, dit-il devrait se poursuivre durant cette période de vacances judiciaires. Il n’a pas donné l’identité de ces deux présumés inculpés qui a aiguisé la curiosité de votre quotidien électronique Guineenews© à s’intéresser de très près à ce dossier.

Selon les sources proches du dossier, les deux présumés inculpés dans cette affaire de détournement avec Global Voice Groupe (GVG) sont Morlaye Youla, actuel secrétaire général du ministère et N’fa Ousmane Camara alias « O.C » pour les intimes.

A l’époque des faits, c’est OC qui était le directeur général DG de l’ARPT et Youla était son adjoint. C’est en son temps que le dossier GVG a commencé.

En effet, dans le contrat signé en 2008 entre le ministère des postes et télécommunications représentant l’Etat guinée et Global Voice Group, GVC s’occupait de la facturation des terminaisons d’appels sur la Guinée. Le deal mis en place était de faire des factures de fausses prestations pour sortir des sous dans le projet STP (plate-forme mise en place par GVG pour contrôler les appels entrants de l’extérieur vers la Guinée. C’est le cumul des montants surfacturés depuis 2010 qui donne les 51 millions détournés par les deux présumés inculpés et leurs complices. Ne soyez donc pas étonnés pourquoi les appels internationaux vers la Guinée sont l’un des plus chers au monde, compte tenu de telles forfaitures.

Selon nos sources d’information généralement très crédibles, GVG a commencé les discussions avec la Guinée quand OC était directeur général (DG) de l’ARPT.

Ensuite, il a été remplacé par Lamine Diallo (actuel directeur général de la poste guinéenne) à la prise du pouvoir par l’armée et le CNDD (conseil national pour la démocratie et le développement). OC a fait le VRP (personne qui vend les services d’une entreprise autrement dit (voyageur, représentant et placier).

Donc, un salarié dont la fonction est de démarcher une clientèle de particuliers ou d’entreprises pour le compte d’un ou plusieurs employeurs pour GVG jusqu’à la signature de la convention. Puis Youla qui était DGA (directeur général adjoint de l’ARPT a été nommé DG à la place de Lamine Diallo avec la transition sur décision à l’époque du ministre Talibé Diallo, entériné par l’ex premier ministre feu Jean-Marie Doré. Bref, de fausses factures de prestations étaient adressées à l’entité locale de GVG qui payait…C’est ce que le Procureur appelle faux et usage de faux.

En fait, rapportent nos sources, Youla avait déjà travaillé à l’ONAH (office national des hydraucarbures avec Talibé et celui-ci était un ami intime de Jean-Marié Doré.

JM Doré désigné PM pendant la transition a logiquement nommé Talibé, ministre des Télécommunications compte tenu de leur proximité. Et ce dernier, en toute logique a propulsé son ami Youla du poste de DGA à celui DG de l’ARPT.

Ensuite, la ponction a continué et cette ponction comme à ne pas en douter alimentait le réseau. C’est ce défi que la justice guinéenne a à relever à moins qu’il n’y ait interférence du chef de l’Etat comme cela est coutume en Guinée.

« Actuellement, l’instruction est en cours non pas pour détournement comme le procureur l’a dit mais pour tentative de corruption d’agents publics … C’est de cette infraction dont il s’agit…Le procureur lui même s’est planté », a précisé un commis de l’Etat familier au dossier à Guinéenews©

C’est un contrat que Guinéenews© avait largement dénoncé depuis le début…