Exclusif : les confidences du secrétaire général des affaires religieuses à Guinéenews© depuis Mina sur le Hadj 2018

août 29, 2018 12:33
0

« Cette année, nous avons délocalisé les inscriptions des candidats au Hadj non seulement au niveau des 5 communes de Conakry mais aussi dans les ligues préfectorales…»

Après près d’un mois de prières et d’invocations, les 7 900 pèlerins guinéens à l’instar de leurs coreligionnaires du monde, ont accompli toutes les étapes rituelles, a constaté Guinéenews© sur place à la Mecque.

Pour le moment, 5 cas de décès (2 hommes et 3 femmes)  ont été enregistrés dont 2 durant les vols. À date, le chef du service médical Aboubacar Camara que nous avons contacté, dit vouloir « consulter tout d’abord les agences privées avant de dresser un bilan médical définitif ».
Le restaurateur Macram Castering qui a assuré les repas des pèlerins à Mina, n’a pas encore payé les salaires des dizaines de Guinéens qu’il a employés.
Le départ du premier convoi est provisoirement prévu le 3 septembre selon Thiany Yansané, délégué général de la Commission Nationale d’Appui au pèlerinage.
Dans une interview exclusive qu’il a accordée à Guinéenews© le 24 août à Mina, le Secrétaire général des Affaires religieuses, Elhaj Aly Jamal Bangoura, est revenu sur les différentes étapes et les innovations dans le processus du Hadj de cette année. Lisez !
Guinéenews© : nous sommes au deuxième jour de l’étape de Mina. Depuis le départ des pèlerins guinéens de Conakry jusqu’aujourd’hui, quelles sont les étapes déjà accomplies ?

Elhaj Aly Jamal Bangoura : Al hamdou lilahi rabil Allah Amine. Nous sommes vers la fin de l’étape décisive du pèlerinage qui a constitué au départ de tous les pèlerins du monde de Makkah à Mouna, de Mouna vers Arafat, de Arafat à Mouzalfah, de Mouzalfah à Mina. Nous sommes dans le deuxième jour de Mina qui permet aux pèlerins malades de rentrer à Makkah après deux jours. Parce que les trois jours de Mina commencent le lendemain de la fête, qui n’est pas inclus. Selon les principes religieux, les 11ème, 12ème et 13ème jours du mois lunaire, constituent les 3 jours de Mina. Al hamdou lilahi rabil Allah Amine, nous tirons vers la fin. Nous sommes au soir du 2ème jour et demain, tous les pèlerins du monde vont quitter Mina pour la Mecque. Celui qui a déjà fait Safa-Marwa, est à la fin du rite religieux du pèlerinage. Il peut désormais se préparer pour le retour au pays.

Ce que je vais ajouter à cela, c’est la lecture du Saint-Coran et les prières qui ont été faites depuis Mina jusqu’à Arafat. Les groupes de femmes et d’hommes, ont organisé des prières et des invocations à Arafat en faveur de tous les Guinéens, du gouvernement et du chef de l’État. Al hamdou lilahi rabil Allah Amine, cette année encore, à travers la Banque Islamique, on a procédé à l’immolation des moutons de tous les pèlerins. C’est une initiative qui a été prise par le Secrétariat général des Affaires Religieuses et la commission nationale d’appui au pèlerinage.

Guinéenews© : qu’est-ce qui a changé dans le hajj 2018 ?

Elhaj Aly Jamal Bangoura : cela a commencé depuis Conakry. Cette année, nous avons délocalisé les inscriptions des candidats au Hadj non seulement au niveau des 5 communes de Conakry mais aussi dans les ligues préfectorales. Nous avons également évité aux pèlerins de faire la queue à l’immigration en faisant la confection des passeports et la vaccination au centre islamique de Donka. On ne peut pas tout réussir mais via ces actes, nous avons posé les jalons pour les années à venir.

Guinéenews© : je vous remercie M. le Secrétaire général des Affaires Religieux.

 Elhaj Aly Jamal Bangoura : c’est à moi de vous remercier.

Entretien réalisé par Ousmane Traoré, depuis la Mecque pour Guinéenews©