Exclusif : Un mouvement de propagande pour Alpha Condé prévue à Conakry dont le coût dépasse le milliard GNF

avril 10, 2019 12:55

Depuis quelques temps, la scène est mouvementée. Les pro et contre la modification en vue d’obtenir un troisième mandat pour le président Alpha Condé se neutralisent tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays par le biais des pancartes. Justement, c’est le moment idéal choisi par bon nombre de groupes de jeunes pour s’enrichir facilement et illicitement à travers les mouvements de propagande de tout genre. Ces mouvements ne s’en cachent pas pour pour soutenir la modification de la constitution moyennant des billets de banque. C’est bien cela la volonté de ces gens se disant partisans du président de la République. Ce dernier qui n’a toujours pas dit ouvertement qu’il ne veut pas (ou veut) rester au pouvoir au-delà de 2020.

Et depuis qu’Alpha Condé a demandé à ses militants de se tenir « prêts à l’affrontement », les choses deviennent claires du jour au lendemain. Des organisations de mamayas visant à pousser Alpha Condé de proposer aux Guinéens une nouvelle constitution se font un peu partout. C’est ainsi que l’Union nationale des artistes et musiciens de Guinée (UNAMGUI) a prévu « un concert de reconnaissance des acquis du président Alpha Condé » dont le coût dépasse largement le milliard de nos francs guinéens.

Selon les indiscrétions, l’organisation de ce concert est coordonnée par Bany Sangaré, directeur général du Conseil guinéen des chargeurs (CGC). C’est là d’ailleurs qu’une réunion s’est tenue ce mardi 9 avril 2019 à 15h. Mais nous n’avons pas été en mesure de joindre M. Sangaré pour en savoir plus, car son phone semblait fermé dans la soirée.

Dans une lettre que l’UNAMGUI a adressée au patron du CGC, il lui est demandé « le soutien moral, matériel et financier » à cet événement culturel prévu le 18 avril prochain à l’esplanade du palais du peuple à 13h. Ce concert est placé sous la présidence d’honneur du président Alpha Condé lui-même. Une lettre l’informant de la tenue dudit concert lui a été également envoyée le 4 mars 2019.

L’événement a pour objectif, selon ses organisateurs, de « contribuer à sensibiliser les populations sur les actions réalisées par le gouvernement et pour l’achèvement des grands chantiers ouverts ».

« L’achèvement des grands projets ouverts ». Cela signifie clairement qu’ils veulent qu’Alpha Condé reste au pouvoir jusqu’à la fin des chantiers engagés.

Pour passer ce message, le bureau national de la jeunesse du RPG-Arc-en-ciel, qui organise ce concert,  compte sur 120 artistes dont Mory Kanté, Petit Condé, Abdoulaye Bras Cassé, Moussa Koffoe, Cheick Penor Traoré, etc.

Pour la communication, les diffusions des spots dans les médias publics et privés, les organisateurs ont prévu 350 millions GNF alors qu’en termes de transport et mobilisation, ils doivent dépenser les 400 millions GNF. Le coût total du concert est de 1 milliard 229 millions 100 mille GNF. C’est tout simplement effarant, estiment les observateurs.

Dans un passé récent, un mouvement similaire avait été organisé au Palais du peuple par des partis satellites se disant alliés de la mouvance présidentielle. Voulant chanter les slogans « oui pour le troisième mandat », ils ont été pris de vitesse par d’autres qui scandaient des slogans « non au 3ème mandat ». Invité à cet événement, le chef de l’Etat a brillé par son absence.