Exploitation illégale d’or à Siguiri : vagues d’arrestations d’étrangers dans plusieurs mines artisanales

juillet 31, 2019 8:41

Ils sont au nombre de 73 orpailleurs étrangers interpellés ce mercredi 31 juillet par les autorités locales pour ‘’exploitation illégale’’ des mines.

Ces interpellations ont été opérées lors d’une patrouille effectuée par les forces de défense et de sécurité dans les mines artisanales où évoluent de plus en plus illégalement de nombreux étrangers qui sont accusés d’utiliser des produits chimiques et des engins non-autorisés dans l’exploitation artisanale de l’or.

Le préfet de Siguiri, colonel Moussa Condé revient sur ces opérations de patrouilles et d’interpellations dans les mines de sa juridiction : « il s’agit des étrangers qui polluent notre environnement en faisant l’orpaillage avec les produits chimiques. A travers une patrouille, nous avons arrêté 73 personnes qui sont tous Burkinabés. Nous avons rapatrié 43 personnes. Actuellement, il nous reste 30. Mais le travail continuera jusqu’à ce que tout se passe dans les règles de l’art. Ensuite, j’interpelle l’ensemble des présidents de district car, partout où les étrangers en situation illégale, ont été arrêtés, je vais destituer le président de district. Ces présidents de districts doivent nous aider dans la lutte. Je vais les remplacer par des patriotes qui peuvent nous aider. »

Faut-il souligner que ces étrangers ont été arrêtés dans les sous-préfectures de Norassoba, Siguirini, Doko et Kintinian. Pour rappel, la dernière patrouille contre les orpailleurs étrangers en situation illégale remonte à juin 2017 et elle a permis d’arrêter 354 personnes.